Eleirya

Forum rp fantaisiste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Scarlet wings

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Scarlet wings   Sam 11 Aoû - 2:19

Prénom: Je répond au nom de Raven, mais rare sont ceux qui connaisse mon nom. Je ne suis pas très... célèbre, au niveau de l'empire. Mon surnom, en revanche, est bien connu, et parfois craint par les ennemis de l'empire. On m'a surnommé "Les Ailes Écarlates".

Nom: Encore une fois, Peu de gens sont au courant... Très peu, même. Enfin, il serait bon de relever un peu le mystère qui m'entoure. Je fais partie d'une grande Dynastie, très influente de l'Empire d'Ansil... Même la plus influente. Vous comprenez? Je suis descendante de la famille Crow.

Âge: Ce n'est pas une question que l'on demande à une femme, normalement. C'est même très peu recommandé, comme si les yeux devait indiquer chaque information possible, malgré les apparences parfois trompeuse. Je suis donc âgé de vingt cinq années.

Sexe: Vous m'en voyez offensé. N'est-ce pas évident que je suis une femme? Je sais bien qu'il y a certains hommes incroyablement féminin, mais... Je crois que les yeux ne trompent pas sur ma personne...

Race: Je préfèrerais mourir que d'être autre chose qu'une vampire. Et fort heureusement, c'est ce que je suis... Progéniture d'un des vampires les plus puissant, qui plus est. On peut dire que j'ai été choyée...

Orientation Sexuelle: Il est difficile pour moi d'exprimer une quelconque préférence. Je ne me suis jamais vraiment penché sur les plaisirs charnels, bien qu'ils me paraissent des plus alléchants. Disons simplement que les hommes semble plus en mesure de combler mes pulsions que les femmes.

Pays d'origine et pays de résidence actuel: Je suis née à Ansil, et je resterai à Ansil, tant et aussi longtemps que l'Empire y résidera.

Classe sociale (Roturier, noble etc ): Avec la prestance dont on accable mon nom, il ne fait aucun doute que je fais partie de la noblesse. Qui plus est, mon allure général laisse présager une certaine facilité de vie...

Profession (Chasseur, forgeron profession mondaine, autres.): Princesse serait le terme exact. Néanmoins, je suis quelque peu... dans l'ombre. Disons que je serais plus à considérer comme l'assassin personnelle de l'empereur... Celle qu'on appelle Ailes Écarlates.

Faction: L'Empire est la seule réponse à cette question. Il n'y a même pas l'ombre d'un doute planant sur ma loyauté totale envers la majestueuse race des vampires. Seule la mort pourra m'empêcher de poursuivre ce monde idéal...

Plus grande peur: La possibilité que la folie s'empare complètement de moi. J'essais de tout faire pour prévenir cette éventualité. Ça, et la peur de perdre ma liberté, d'être enchainée, et de devoir assouvir les désirs d'un quelconque maître, ou d'être torturé jusqu'à ce qu'on se lasse de moi.

Faiblesse Personnelle: Bien que ma personnalité soit plutôt dure, j'ai tendance à être... plus douce que les autres vampire de l'Empire d'Ansil. Cette douceur, lorsque exprimé, se solde souvent par l'éclat de rire général, et j'ai ma fierté, donc je m'exprime rarement face à mon père, ou à ses conseillers, qui qu'ils soient.

Chose la plus précieuse à vos yeux: Bien évidemment l'Empire, et ma famille. L'Empire doit survivre, peu importe qui est
à sa tête. Néanmoins, je ne me plains pas que ce soit les Crows qui soient au pouvoir...

Armes (Vous avez droit à un nombre illimité d'arme, mais soyez raisonnable.): Sanguine, poignard.
Sanguine est une rapière... simple d'apparence. Mis à part la garde ouvragée, et le rubis incrusté dans celle-ci, elle n'a rien de si exceptionnelle. Une lame en fer d'environ un mètre de long, une garde d'environ quinze centimètres... Non, la particularité se trouve d'avantage dans les capacités de cette arme. Avec ma rune, il me fallait une arme complétant mes capacités... Cette arme est donc enchanté, et possède le même don que mon bras gauche ; l'absorption de la substance corporelle, entre autre, le sang. À défaut d'étancher ma soif, c'est celle de ma lame qui s'active, et à moins que la victime ne meurs, la lame s'excitera aussitôt qu'elle se trouvera non loin de sa dernière victime...

Mon poignard, quant à lui, n'a rien de spécial, mis à part son extravagante allure. lame sertie de rubis, saphirs, et émeraudes, le tout sur une poigne recouverte d'or. C'est une arme secondaire, bien évidemment. Je ne m'en sers pas souvent, et elle fait plus dans l'apparat que dans l'utile. Néanmoins, cette arme possède une certaine valeur sentimentale. Il me vient de ma famille, et je préfère le savoir sur moi qu'ailleurs.

Spécialisation choisi: Tout comme mon père, j'agis dans la morphomancie. Bien qu'au départ, je n'étais pas exactement sûr de commencer à exploiter la puissance de cette magie, elle me fut extrêmement utile pour m'aider à contrôler la folie écarlate. Je suis donc les traces de mon père, d'une façon bien à moi.

Descriptions de votre rune unique (2 lignes minimum) (N'oubliez pas de remplir la fiche d'évolution des pouvoir aussi).
Rune unique : Folie Écarlate. Ce nom peut sembler bien étrange, pour quelqu'un ne connaissant pas le génie complètement souillé par l'insanité de celui qui a créé cette rune. Détrompez-vous, je ne suis pas celle qui ait créé cette chose. C'est un vampire fou qui, au final, est mort par ma main. Cette rune s'est gravé d'elle même sur mon coeur, mes poumons, mes os, et mes muscles. Si l'extérieur de mon corps ne démontre rien, l'intérieur est souillé par cette rune, qui agit comme une sorte de parasite. Mon bras a la capacité de se transformer en ce que je veux. Se faisant, j'ai la possibilité de drainer les substances des corps vivant, comme par exemple, le sang. Si cela semble utile, puisqu'il m'est plutôt simple de m'abreuver en plein combat, cette façon de faire n'étanche pas du tout mon gout du sang. Au contraire, elle le renforce, et me donne encore plus envie de gouter au sang, jusqu'à me faire devenir comme l'ancien porteur ; un monstre à demi-vampire qui ne sait plus se contrôler.

Description Psychologique (5 lignes minimum):
Comme je l'ai déjà mentionné, je ne suis pas exactement ce que mon père aurait pu souhaiter comme descendance. Bien que l'empire ait pour moi une importance capitale, il est rare que je me mêle des affaires politiques. Je laisse plutôt cela à ceux qui savent contrôler l'esprit des gens par des mots. Personnellement, Je suis plutôt une femme d'action, et ce bourbier politique dans lequel l'empire est tombé, face à l'Alliance est une véritable chaine autour de mon cou. Mes actions sont extrêmement restreinte, depuis ce moment. Je m'occupe donc en essayant de blanchir les rues d'Ansil, en me faisant passer pour une simple vampire, mais je traque en fait tout ceux qui pourrait s'avérer être des traitres. Autrement, je chasse l'être humain en m'absentant du château.

Ce château, bien que très spacieux, n'est pas l'endroit que je préfère. Je me sens parfois enfermé dans toute cette pierre. Gardes et Soldats n'arrange pas du tout les choses. Sans être paranoïaque, je ne me sens pas toujours en sécurité, lorsque je dois retourner dans mes quartiers. je ne crains pas la menace extérieur. C'est celle qui plane de l'intérieur qui m'effraie. Mon père a été capable de faire tomber le premier empereur. Je doute que quelqu'un arrive à la cheville d'Alliester, mais... Je doutais aussi qu'on puisse vaincre l'Empereur et son Grand Pacte...

Je serais à considérer comme la fille rebelle. Ma soeur correspond d'avantage à l'image d'une princesse, et c'est tant mieux. Cela me permet de m'évader, et d'éviter les ennuis de la politique. Non, je ne crois pas être celle qui devrait un jour ou l'autre prendre la place de mon père, si celui-ci venait à trépasser. Je me contente d'exécuter mes tâches d'unité personnelle de l'empereur.

Bien évidemment, on s'habitue à vivre dans un tel luxe. Je n'échangerais pas ma place. Le confort, les tissus, les vêtements... Tout ceci ne me laisse pas indifférente. Je suis une femme qui aime la beauté physique. Robes, vêtements de soirée, ce sont le type de vêtements qui entre dans ma penderie.

Comme je l'ai déjà dit, je suis plus douce que la plupart des dirigeant. Bien que je considère les humains comme inférieur, et que je crois que l'empire doit perdurer, je ne crois pas que toute cette brutalité soit... nécessaire. J'ai bien évidemment remarqué que le peuple n'obéissait pas par amour, mais par peur des représailles. Cette terreur constante dans laquelle l'empire est plongé n'est pas bénéfique, et, selon moi, est un risque pour causer la perte de la cause des vampires.

En dépit de cette douceur, je suis une femme possédant une certaine fierté. J'ai apprit à me taire, avec les années, plutôt que d'exprimer mon désaccord et la raison. C'est aussi pourquoi j’essaie de me détacher de la politique. Je suis avant tout une femme aimant manier l'épée, pas les mots et les esprits des gens. C'est une autre des raisons qui me pousse à m'évader du château d'Ansil.

Il y a une autre facette de ma personnalité. Celle ci ne se dévoile que rarement... seulement lorsque la folie écarlate s'empare de mon corps. Je suis alors... quelques peu différentes. Je suis la même, en réalité, mais certains aspect n'apparaisse pas lorsque je suis au naturel. Par exemple, une envie folle d'étancher une soif de sang infinie, combiner avec les pulsions, et envie d'un style plus... sensuel et érotique. Je ne m'attarderai pas sur ce sujet. Il est rare que la luxure prenne le dessus sur la violence.

Description Physique (5 lignes minimum):
On m'a très souvent complimenté sur ma beauté. C'est vrai, je suis une belle femme. Et n'aller pas croire que je sois narcissique pour cette raison. Prenez la peine de regarder ce que vous avez devant les yeux, et juger par vous même. Mes traits de visages sont fins, comme dessiné par l'artiste le plus attentionné qui soit. Mes lèvres sont minces, et se dessinent souvent en un rictus qui peut paraitre charmeur... ou effrayant. La perception dépend de quel côté de ma lame vous vous trouvez...

Mes yeux sont un atouts, chez moi. Un rouge perçant, presque luminescent entoure ma pupille. Néanmoins, je ne dévoile qu'un seul oeil, le plus souvent, l'autre caché par la courbure de mes cheveux, d'un noir de jais. Je les porte à la hauteur de mes épaules. Plus long serait gênant pour le combat, et moins long me ferait douter de ma propre féminité, bien que mon visage et mon corps définissent amplement l'aspect féminin.

Je suis une femme relativement grande, sans dépasser la moyenne. Mes mensurations exactes sont inconnus par moi. Je laisse le soin à mes tailleurs de connaître la taille de mes vêtements. Autrement, je suis une femme relativement mince, mais pas exempt de courbe, loin de là. Je possède une poitrine bien généreuse, toujours mise en valeur avec un décolleté plongeant. Mes hanches sont objet de jalousie, chez certaines femmes, et mes fesses rebondie invite le désir chez plusieurs hommes. Vous me trouvez toujours narcissique de penser que je suis belle? Je me considère plutôt réaliste.

Concernant ma garde-robe, je porte le plus souvent des robes, lorsque je dois rester au château. Ces robes doivent avoir ce quelque chose que je recherche dans les vêtements, combinant sensualité à une personnalité comme la mienne. Bien souvent, je réussit à combiner les deux. Trop souvent, j'attire le regard des gardes qui sont sensé assurer ma protection, mais qui, en revanche, sont probablement mes prédateurs, dans leur fantasmes. Autrement qu'au château, je porte des vêtements léger, et souple, pour me permettre de me déplacer facilement. Un pantalon noir extrêmement moulant, et léger fais l'affaire. Même chose pour ce qui s'avère de ma poitrine et du reste. Je ne porte qu'un simple vêtement de corps noir, s'arrêtant au niveau de ma poitrine, toujours laissant ce que j'ai à offrir bien à vue. Par dessus, je porte une armure noir et rouge, faite d'un matériau relativement léger, pour la solidité qu'elle offre. Une cape avec un collet relevé sur le côté gauche est attachée à mes épaulettes, ce qui peut augmenter ma prestance face aux gens en général.


Histoire du Personnage (10 lignes minimum/15 pour les meisters):
J'ai beau être une princesse, mon histoire ne se solde pas par l'habituel prince charmant qui envoûte la belle avec un unique baiser. D'une part, parce qu'il me faut plus qu'un petit geste de la sorte pour m'impressionner, et d'une autre parce que je n'ai tout simplement pas eu le même parcours.

Mon histoire devrait probablement commencé là où ma vie commence. Ainsi donc, je suis née il y a vingt-cinq années. Je ne me souviens plus très exactement de cette époque, mis à part les colère de père concernant les humains, ainsi que de plusieurs membres de ma famille. J'avais à peine cinq ans que l'idée de renverser le Grand Pacte trottait déjà dans la tête de mon père. Il en parlait à moi, parfois, mais me faisait toujours promettre de ne pas en parler à personne. À l'époque, je ne comprenais pas très bien ce que cela impliquait, et je pour être honnête, je ne m'en préoccupais pas réellement. Tout ce que je savais, c'est que mon père n'aimait pas les humains, pour une raison qui m'était jusqu'alors inconnue.

À mes neuf ans, mon père eut une autre enfant, qu'il nomma Malice. De plus, les conversations entre moi et mon père au sujet du grand pacte et des humains devenaient de plus en plus fréquentes, comme si quelque chose se préparait. À cet instant, je sentais que je devais commencer à penser à protéger ma famille. C'est à ce moment, aussi, que je demandai à mon père de me fabriquer une arme qui serait comme moi, qui répondrait à ma responsabilité. Je n'aurais jamais cru qu'il m'offrirait Sanguine.

Plus les années allait, et plus je m’entraînais souvent avec mon arme. Une envie de protéger mes proches et ceux que j'aimais me motivait, et plutôt que de jouer avec des jouets, ou autre chose, je maniait le sabre. On me disait parfois que c'était quelque chose pour les hommes, mais... Peu m'importait. J'apprenais à manier Sanguine, point la ligne. Personne ne me ferait changer d'avis.

Malice vieillissait. À mes yeux, elle paraissait très manipulatrice, et profitait beaucoup de sa condition d'enfant pour obtenir ce qu'elle désirait. À croire que son nom lui allait à merveille.  Je la laissait s'amuser, allant jusqu'à me faire prendre, parfois, contre mon gré. Enfin, j'étais la plus vieille, et elle, la plus jeune. Je me considérais comme celle qui devait la protéger, pas l'empêcher de jouer avec les gens. J'avais le même esprit avec mon père, mais... Celui-ci paraissait plus enclin à se défendre que ma soeur en bas âge. Et bien sûr, l'évènement que tous connait survint.

Ma famille fut exilé pour considérer la race des vampires comme ce qu'elle était ; une race supérieure. Les humains et les vampires à l'esprit corrompu par ces derniers nous avaient chassé de leur terre. Le coup fut dur, pour moi, qui avait seize ans, à l'époque. Peu importe l'âge, c'était un véritable poignard en plein coeur pour quiconque était confronté à cet exil. Je me rappelle n'avoir versé qu'une seule larme, cependant. J'étais trop en colère face à l'empereur, aux humains, et aux autres vampires... Moi qui avait toujours cru les vampire solidaire, je remarquais que l'humanité s'était approprié le coeur de beaucoup d'entre eux, dont l'empereur. J'étais déjà renfermé à l'époque, je le devins encore plus, me concentrant encore d'avantage sur le maniement des armes. Mon père semblait lui aussi, prit d'une grande colère, mais il paraissait aussi très songeur. J'apprendrai plus tard la raison de toute ses réflexions à lui même...

Il ne fallut que cinq années. Cela semble énorme, pour une jeune femme. Pourtant, ce fut très peu, pour ce qui se tramait dans l'ombre du Grand Pacte. Je suivit mon père à son insu, lorsque le combat éclata. La rage qui bouillait en moi n'aurait pu être calmé, et mon coeur criait vengeance. Ce n'était ni le talent, ni l'expérience qui me faisait manier ma lame avec une efficacité mortelle. L'instinct et la colère s'en chargeait parfaitement. En très peu de temps, mon père reprit le pouvoir, et mit fin à ce pacte désuet avec les hommes. Enfin ma race reprenait le pouvoir... et c'était ma famille qui dirigerait.

Bien vite je me rendit compte que d'être la fille de l'empereur était plus une plaie qu'un honneur. Je me mit donc à éviter la cours le plus possible, et servant mon père d,une autre façon. Il ne faisait pas l'unanimité, parmi les vampires... et il y avait CE vampire...

***

Deux cadavres gisaient à mes pieds. Celle d'une femme, vampire, ainsi que la dépouille d'un jeune garçon, fils de ma prochaine victime, qui était je ne sais où. Coupe à la main, j'étais assise dans un fauteuil, fixant devant moi les yeux éteint de la femme de ce vampire qui voulait s'élever contre mon père. Dans cette coupe, j'avais versé le sang de son fils, et je m'y abreuvais doucement, en attendant le père de cette famille séparatiste. Les remords était exempt de mes pensées. S'opposer à l'Empire était un crime punissable par la mort uniquement...

La porte du manoir finit par s'ouvrir, et des pas affolés s'approchaient. Une voix d'homme haletait, vers le salon, comme si ce vampire se doutait de quelque chose. La grille ouverte de son manoir, et les trois serviteur goule mort laissé devant l'entré avait probablement laissé présager quelque chose.

Un éclair traversa le ciel, éclairant le salon par les fenêtre, dévoilant encore mieux les reste du spectacle macabre qui avait du avoir lieu. Les pas s'arrêtèrent, et j'entendis quelque chose s'effondrer sur le sol. Je tournai à peine ma tête. je vis l'éclat de rage et de peine dans les yeux de celui qui allait être mon opposant. Je me levai de mon siège, doucement, théâtralement. Je m'avançai vers cet homme, qui semblait complètement perdu. L'espoir avait quitté son esprit. Seul la rage envahissait ses yeux, alors qu'ils se posaient sur moi. Il murmura quelque chose, que je ne comprit pas. Ma cape battait doucement derrière moi, alors que je m'arrêtais à une distance respectable de cet homme.

"La rage semble te consumer... Tout comme la tristesse d'avoir perdu les gens qui t'étaient cher."

Je m'approchai un peu plus de lui, et je penchai ma tête vers lui.

"Dis moi... J'aimerais connaître tes motifs.. tes raisons d'avoir quitter l'empire..."

Il ne disait rien. J'avançai d'un autre pas, me penchant encore d'avantage. J'étais beaucoup plus près de lui.

"Dis moi... comment te sens tu, alors que ta femme et ton fils gisent ici, et que le sang de ton enfant a été versé dans ma coupe?"

Une dernier pas. Ma bouche se trouvait à quelques centimètres seulement de son oreille. Je baissai le ton de ma voix, en un simple murmure.

"Tu aurais du entendre leur cri de terreur... sentir leur vie les abandonner... c'est ce qui t'arriveras aussi, traître..."

Je dégainai Sanguine. Je m'apprêtais à lui faire subir milles tourments. Ce traître allait connaître ce qu'il en coûte de s'opposer à l'Empire... Mais alors que je m'apprêtais à transpercer son corps, il se redressa vivement, en rigolant comme un cinglé. Il se mit à dire des paroles incompréhensible, alors qu'il me plaquait avec son épaule, pour m'envoyer voler à travers la pièce, et reculer de quelques mètres, je retombai sur mes pieds, m'appuyant au sol avec ma main, reprenant mon souffle. Je relevai les yeux vers lui. L'horreur traversa mon esprit.

Il n'était plus... ce qu'il était, il y a quelques instants. Il avait changé, devenu un monstre bien étrange. tout son corps se mouvait, dans des mouvements inégaux, et saccadé. Je me demandai ce qui se passait, jusqu'à ce que je vois ce que c'était vraiment... Il était entièrement recouvert de tentacules, au bout ressemblant à des lames bien tranchante et pointue. Il rigolait sans cesse, et cela commençait à m'énerver. Reprenant Sanguine entre mes mains, je me jetai sur lui, avec l'intention de le tuer au plus vite pour en finir, mais il fut beaucoup plus rapide, et il avait beaucoup plus de membres que moi. Il me repoussa aisément, avant de m'agripper avec d'autre de ces appendices. Était-ce ma fin? Était-ce ainsi que j'allais périr? D'une façon aussi pathétique, tué par un vampire séparatiste se transformant en monstre cauchemardesque? Sa bouche se dessina en sourire, alors que trois de ses tentacules entouraient mon bras gauche.

"Tu sembles en mesure de me porter..."

"Quoi?"

Avant même que je ne comprenne ce qui arrivait, je sentis mon bras se détacher de mon corps, arraché, alors que tout les ligaments de mes muscles se déchiraient, pour permettre à mon membre gauche de suivre les tentacules. J'hurlai de douleur, et de terreur. Il me relâcha, et je tombai mollement sur le sol. Je tentais de me redresser, mais sans succès. Je fixais celui qui allait être mon tueur, me demandant s'il allait m'arracher tout les membres, avant de finalement me tuer... Mais non. Tout ses tentacules disparurent peu à peu, et son bras droit s'allongea pour s'approcher de l'énorme plaie que mon bras gauche avait laissé. Et alors que je croyais que ma souffrance était terrible, cette chose horrible se divisa en centaines d'appendices, qui pénétrèrent ma plaie à une vitesse folle, et avec une douleur si vive, je cru en mourir sur le coup. Lorsque nos corps se détachèrent finalement, l'homme sous cette chose s'effondra, et se mit à me supplier de l'épargner. Comme si j'étais en forme pour le tuer. Qu'est-ce qu'il s'imaginait? Je devrais attendre...

Mais... "mon" corps en décida autrement. L'étrange chose qui était entré dans mon bras décida de former un nouveau bras, puis un énorme tentacules au rebords tranchant. Je me relevai d'un coup, et d'un mouvement sauvage et puissant, j'envoyai mon tout nouveau tentacule dans le coeur de cet homme.

"Voilà ce qu'il en coûte d'abandonner l'Empire..." murmurai-je alors.

Le corps fut levé dans les air, et je sentait son sang couler... à l'intérieur, de ce qui jouait le rôle de mon bras. J'absorbais son sang. Je m'abreuvais à cet homme, à partir de son coeur. Quel étrange sensation. Je me sentais déjà reprendre des forces... J'empoignai donc Sanguine, et, comme si le tentacule m'obéissait finalement, j'approchai cet homme de moi.

"Pris pour que l'au-delà soit plus clément..."

D'un coup de Sanguine, je fis passai ma lame de gauche à droite, au niveau de son cou. Sa tête se balança doucement d'avant en arrière, avant de finalement tomber vers l'arrière, et de rouler quelques tour vers le fauteuil sur lequel j'étais assise. Mon tentacule prit l'apparence d'un bras à nouveau, et c'est alors que je me dis que j'avais finalement accomplit ma mission.

Je ne fis qu'un seul pas avant de m'effondrer à nouveau. Je me mit à tousser, de plus en plus fort. Du sang s'échappait de ma bouche, et en quantité phénoménale. Pourtant, je ne me sentais pas faiblir. Est-ce que le sang de cet homme commençait à... sortir? Alors que je croyais en avoir finit, je sentis mes poumons, mon coeur, tout mes organes internes se faire percer par quelque chose... probablement les tentacules. Une nouvelle fois, je me mit à hurler de douleur. De ma main droite, je cherchais mon poignard, pour essayer de me l'enfoncer dans le coeur, et mettre fin à ces souffrances, mais mon bras gauche m'en empêcha. Maintenant, il avait une volonté propre? Je n'eus d'autre choix que de subir ces horribles sensations jusqu'à la fin. Jusqu'à ce que ce nouveau bras soit complètement encré en moi...


***

Suite à cet épisode, j'apprit à maîtriser les formes de cette... chose. Je n'ai toujours pas de nom pour décrire ce que c'est, alors je l'appelle la "folie écarlate", simplement parce que depuis qu'il s'est gravé sur moi, une nouvelle voix résonne, dans ma tête. Celle de cette chose. J'observai quelques changement sur mon corps, dont mes ailes, et des capacités de régénérations hors du commun... Même mes organes semblaient être en mesure de se réparer facilement... Comme si tout mon corps se reformait, pour revenir à ce qu'il était initialement. Fort heureusement, je ne rajeunit pas.

Quelques années plus tard, Katarina, la fille de l'empereur, fut libérée. J'en devins furieuse. Cela signifiait que les séparatistes s'étaient trouvé un chef. Quelques temps après, la politique stagnait. Plus question de guerre, ou de bain de sang. Il fallait mesurer nos actions et chacune de nos paroles. Cet état dans lequel était plongé Ansil'ith m'était encore pire que des chaînes. Je perdais toute occasion de manier l'épée, ou de nous débarrasser des humains. J'avais si hâte qu'une prochaine guerre éclate...

Ainsi donc, voici la fin de mon histoire jusqu'à présent. Prisonnière dans mes actions, je me contente de quelques chasses lorsque je suis affamée, et je parfais ma maîtrise de Sanguine et de la folie. N'ayant rien d'autre à faire, je m'y vois forcée...


De qui ou d'où avez vous connu le forum?: Les admins...

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...


Dernière édition par Raven Crow le Ven 15 Nov - 0:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A.
Anonyme.
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/06/2012

Feuille de personnage
Faction: Lettres/Venari.
Niveau: 10
Point de Vie:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: Scarlet wings   Lun 13 Aoû - 16:15

Bienvenue sur notre forum Raven! Mystérieusement je me retrouve à devoir valider des fiches alors que la mienne n'est même pas terminé. xD Bref! Tout cela pour dire que je te valide! Tu peux désormais commencer à rp!

Sur ce, bon jeu!

_________________
/l、
(゚、 。 7
 l、 ~ヽ
 じしf_,)ノ



La seule foi qui peut vaincre, est celle qui ne s'arrête point devant les sacrifices.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eleirya.goodforum.net
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Scarlet wings   Jeu 23 Aoû - 14:38

1ère phase(niveau 1 à 4):
Utilisation => Quelques minutes seulement d'utilisation de votre rune unique et beaucoup de repos
Apparition=> Votre magie et votre rune unique vous répondent tout de même aisément.
Puissance => Puissance magique faible.

* Vous pouvez entrainer votre magie pour découvrir de nouveaux sorts.

2e phase(niveau 5 à 9):
Apparition de trois sorts issue de votre spécialisation magique.
Utilisation => De 20 à 30 minutes avec repos après utilisation prolongé de la rune unique.
Apparition => Contrôle aisé de votre magie.Votre rune unique vous réponds de mieux en mieux.
Puissance => Puissance magique moyenne.

3e phase(niveau 10 à 14):
Apparition de trois sorts issue de votre spécialisation magique.
Utilisation => Environ une heure avec faible repos après utilisation prolongé de la rune unique.
Apparition => Contrôle accrue de votre magie. Vous contrôlez sans problème votre rune unique
Puissance => Puissance magique forte.

Phase Maître(niveau 14 et +)
Apparition d'un nouveau sort par niveau issue de votre spécialisation magique.
Utilisation => Besoin de repos seulement après usage extrême de votre rune unique.
Apparition => Maitrise parfaite de votre magie et de votre rune unique.
Puissance => Puissance magique herculéenne.

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Scarlet wings   

Revenir en haut Aller en bas
 
Scarlet wings
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les faits et gestes des Wings.
» Scarlet
» The Détroit Free Press : Couverture complète des Wings
» Renouvellement de contrats...DETROIT Red Wings!
» Flyers/Red Wings

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleirya :: Forum :: Registre des âmes :: Présentations Acceptées-
Sauter vers: