Eleirya

Forum rp fantaisiste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Miss Burningsky, à votre service... si vous en avez les moyens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Miss Burningsky, à votre service... si vous en avez les moyens.   Lun 27 Aoû - 0:11

Prénom: J’ai parfois l’impression que de donner mon prénom n’apporterais rien ni à moi, ni à mon interlocuteur. Néanmoins, pour moi, il s’agit d’un simple code d’honneur que je me suis fixé que de répondre aux questions d’autrui. Appelez-moi Sarah, et ne l’oubliez pas, j’ai horreur de me répéter.

Nom: Le nom de ma famille ne m’importe pas le moins du monde. Disons que je ne suis tout simplement pas en bon terme avec eux. Je me suis donc trouver un nom de famille de secours, au cas où. Ainsi donc, je réponds au nom de Burningsky. Sarah Burningsky… ça sonne plutôt bien, à mon avis.

Âge: J’ai cru comprendre que l’âge avait un lien avec la succession, chez les rois. Cependant, avec moi, l’âge n’a aucune importance, sinon, de dire depuis combien de temps nous vivons. Je suis née il y a dix-neuf ans. Faites un petit calcul très simple, et vous serez en mesure de déterminer mon âge…

Sexe:C’est évident, il me semble. Mes yeux, mon visage, ma poitrine, mes fesses… Vous ne vous en doutez pas, ne serait-ce qu’un peu? Sinon, avec un nom comme Sarah, je crois pouvoir prouver à tous que je suis une femme… n’attendez pas de moi que je me dévoile en entier pour vous le prouver.

Race: En dépit de quelques aspects physiques, je suis bel et bien un vampire. Qui sait, peut-être aurez-vous la chance de voir mes crocs de près… Bien que ce soit d’avantage une malchance.

Orientation Sexuelle: Je n’ai pas vraiment le temps d’y penser, vous voyez. Je suis une femme très occupée, et je ne m’abaisserai certainement pas à prendre quelqu’un pour une nuit unique. Je ne suis pas une sainte, mais je ne laisserai personne me toucher par simple attirance physique. Il faut plus… beaucoup plus qu’un simple désir physique. Regardez moi et désirez moi tant que vous voulez, imaginez moi nue si vous voulez, je m'en fiche complètement. Je ne ferai rien tant que ce ne sera uniquement physique.

Pays d'origine et pays de résidence actuel: Je suis née dans le pays D’Ansil’Lith, mais j’ai décidé de me diriger plus vers le centre d’Heinidd, à Ushiu. C’est plus facile, ainsi, d’avoir plusieurs clients.

Classe sociale (Roturier, noble etc.): Vous m’en voyez troublée. Pour avoir une classe sociale, il faut appartenir à la société. Hors, j’en suis… à part. Je n’existe pas, au sein de la société, et pourtant, je suis bien présente à plusieurs des évènements réservé à la noblesse. Je ne m’y rends jamais clandestinement, oh non. Je n’oserais jamais. J’y suis toujours invité, d’une façon ou d’une autre. Car même si je n’existe pas vraiment pour la majorité des nobles, il y en a certains qui ont recours à mes services… J’y viendrai plus tard.

Profession (Chasseur, forgeron profession mondaine, autres.): Il n’est pas aussi simple de parler de profession. Elles sont multiples, dans mon cas, mais je peux bien abréger et vous donner une idée générale. Je suis à la tête d’une petite organisation de voleurs, d’assassin, bref, les malfrats de notre société. Je mets de l’ordre et de l’organisation dans leurs actes, bref, je coordonne ceux qui, normalement, seraient perdu et voué à la pendaison. J’ai plus d’une fois usé de mon influence auprès de mes contact pour faire sortir certains criminels, et leurs offrir une deuxième chance. Mais notre organisation est bien plus que ça…

Faction: J’agis pour le compte du plus offrant. Vu mes activités, il est difficile pour moi d’appartenir à une véritable faction. J’accepte des malfrats de toutes les races, de tous les sexes, et de toutes les couleurs. Néanmoins, mes principaux clients restent les crapules du pays d’Ushiu.

Plus grande peur : On peut considérer ma peur comme étant celle de l'obscurité. N'essayez aucune blague foireuse à ce sujet, on me les a toutes faites au moins une fois. Je n'aime simplement pas le noir complet. La nuit n'est pas si effrayante, j'y vois relativement bien. C'est l'absence de lumière que je crains. L'absence TOTALE. Et d'ailleurs, vu mes connaissance, je vis d'avantage le jour que la nuit, et mes yeux se sont... plus ou moins habitué à la lumière atrocement forte du soleil.

Faiblesse Personnelle: Outre mes colères passagères, mon orgueil démesuré, mes tendances pyromane et alcoolique? Vous ne croyez pas que j'en ai déjà assez comme ça?

Chose la plus précieuse à vos yeux: Ma propre personne. La raison est simple. Je suis la personne la plus importante dans ma vie simplement parce que si je n’existerais pas, cela signifierait que je suis morte.

Armes (Vous avez droit à un nombre illimité d'arme, mais soyez raisonnable.):
Chaines avec poignard d’argent, dix dagues identiques, deux kunaï, un poignard, bottes à talons.
Description Des Armes (3 lignes minimum par arme):
Mes armes sont courtes, mis à part mon poignard, qui est légèrement plus long, presque comme une épée courte. Je le tiens accroché à ma ceinture, dans mon dos. Je m’appuie souvent sur la garde, d'une part parce que c'est confortable, et d'une autre parce qu'on me dit que ça me donne un certain look.

Son allure est plutôt banale, mis à part le centre de la lame qui est complètement noir. Le manche est fait d’un matériau très léger, trop léger, en fait. J’ai dû ajouter un pommeau en fer forgé pour l’alourdir et me permettre de le manier comme je le voulais. Comme je n’aime pas faire dans le détail, ce n’est qu’une boule de fer. Ça contraste énormément avec lame qu’on dit ouvragé, mais je m’en fiche un peu. Mes armes sont pratique, pas magnifique.

Maintenant, passons au kunaï. Ce sont des armes simples, en forme de losange, avec quatre côtés tranchants. La pointe est pointue, comme vous ne vous y attendiez pas. Le manche n’est en fait qu’une barre de fer enroulé dans une bande de tissus mince, et le pommeau est d’avantage un anneau qu’un pommeau. Je m’en sers en cas de perte de mon poignard. C’est surtout un soutien qu’autre choses.

Mes dix dagues sont identiques. J’en achète souvent, puisque je les lance partout. J’en perds très souvent, et je les fais faire sur mesure par un artisan. Je le paie grassement, d’ailleurs. Je ne voudrais pas perdre un des seuls qui fait quelque chose qui me convienne. Les lames sont d’environ dix centimètres de long, et le manche est juste assez grand pour tenir dans ma main. Comme je vous l’ai dit, je les fais faire sur mesure. Comme toutes mes armes, d’ailleurs.

Et maintenant, les chaines. Mes chaines sont… des chaines. Faites d’un fer léger, elles sont longues d’environ trois mètres, lorsqu’elles sont complètement déroulées. Je m’en sers pour me donner un certain style vestimentaire. Elles s’accrochent sur ma boucle de ceinture, et sur mes cuisses pendent les deux poignards d’argent importé de la région d’Occei. Encore une fois, je sais très bien m’en servir. Je les porte le plus souvent accroché à mes poignets et avant-bras, et je les lance autour de moi. Je ne fais pas n’importe quoi, vous savez. Je sais viser, et je sais comment manier ces armes.

Pour ce qui est de mes bottes, ce ne sont pas tant des armes qu’un style vestimentaire. En fait, les talons sont l’arme de ma botte. En fer, ils sont plutôt… énorme, mis à part la pointe, qui est faite pour pénétrer facilement la chair ou tout matériaux faiblement constitué. Voici donc pour mes armes. Petites, rapides… mortelles.

Famille magique choisi: Contrairement à tout le reste de ma famille, j’ai découvert que j’avais une affinité avec la pyromancie. J’aime les flammes, et le feu en général. Ainsi donc, je pratique l’art de m’enflammer moi-même, sans être brulée.

Spécialisation choisi: J’ai choisi d’apprendre à m’enflammer, et d’utiliser ces flammes comme armes. Mais ça ne s’arrête pas là, vous vous en doutez.

(Note: Deux spécialisations dans la même famille ou une spécialisation dans deux familles pour les humains)

Descriptions de votre rune unique (2 lignes minimum) (N'oubliez pas de remplir la fiche d'évolution des pouvoir aussi).
Évidemment, j’ai choisi d’inscrire une rune qui me complétait. Me faire flamber, c’est bien, mais si j’ai envie de faire flamber quelque chose d’autre? Ma rune consiste donc à augmenter considérablement la chaleur de ce qui m’entoure… et de les faire prendre en feu. Ça marche avec moi, aussi, et je peux concentrer cette chaleur sur un point, par exemple, ma main, et l’envoyer en un jet de flamme en brulant l’air devant ma main. C’est fort utile, la chaleur… surtout pour une femme qui aime tout faire bruler. Vous l’avez compris. Je suis pyromane.

Cependant, cette rune est quelque peu trop puissante pour mon contrôle parfait. Mes émotions gèrent parfois mes pouvoirs, et par exemple, si je suis en colère, il m’arrive de simplement m’enflammer alors que je me mets à hurler des insultes. C’est très chic à voir. Vous devriez venir essayer.

Description Psychologique (5 lignes minimum):
Psychologiquement, je suis plus ou moins stable. Étant pyromane, j’aime évidemment faire bruler les choses. Néanmoins, j’arrive à me contrôler. Je n’ai jamais fait sauter une baraque, ou carboniser une forêt, si c’est la question que vous vous posez. Non, il m’est arrivé de créer un incendie, parce que mon contrat impliquait un incendie. J’adore ces contrats, d’ailleurs. Autrement, je pique parfois des colères pour un rien. Je m’énerve lorsque les gens me font répéter, lorsqu’ils agissent de façon stupide, et que j’ai l’impression d’être entouré par des imbéciles. Je m’énerve lorsque mes plans ne fonctionnent pas comme prévus, lorsqu’un de mes employés n’accomplit pas sa tâche avec succès, ou lorsqu’un noble me passe un commentaire sur mon statut social. Il m’arrive de m’enflammer littéralement, lorsque ces évènements surviennent. Mes colères, bien que fréquentes, ne durent jamais bien longtemps (mis à part quelques situations exceptionnelles), et ne font pas vraiment de mal à personne. La peur, voilà ce que je crée le plus souvent, et seulement à ceux qui ne me connaissent que depuis peu.

Je peux paraitre dur. Je le suis, d’ailleurs. Enfin, cela dépend du point de vue, et de la situation. Lorsqu’il ne s’agit pas du boulot, je ne suis pas très extravertie, mais la différence y est. Je suis beaucoup plus détendu, et plus encline à plaisanter. Lorsqu’il s’agit du boulot, je deviens beaucoup plus sérieuse, et dur comme fer. En dehors, je suis une vraie femme de la classe sociale des voleurs. J’aime les jeux d’argents et l’alcool. Associez cela avec mes folies pyromane et mes colères spontanée, ajoutez un caractère orgueilleux, et vous obtenez un magnifique spécimen de dangereuse jeune femme prête à faire flamber quelque chose. Je dois toujours modérer ma consommation, sinon… sinon vous risquez d’entendre un gros « boom » quelque part.

Je suis très franche. Trop franche, même. Je dis ce que je pense… comme je le pense. Peu importe qui se trouve devant moi, il se peut fort bien qu’il se prenne un commentaire de ma part. Personne n’y échappe, pas même les plus puissant. Je n’ai jamais rencontré l’Empereur, mais suis persuadé que je n’aurais aucun mal à lui dire en plein visage ce que je pense de son idée si elle ne me plait pas. Tant pis pour lui s’il n’apprécie pas, et… tant pis pour moi pour les conséquences. Voyez-vous, j’ai un caractère plutôt bouillant, et mon tempérament impatient ne fait rien pour arranger les choses.

Oui, car, en plus d’être pyromane, presque Alcoolique, orgueilleuse, colérique et d’aimer jouer à l’argent, je suis aussi une femme très impatiente. Peu de gens sont capable de me gérer. D’ailleurs, je n’y arrive pas moi-même, comment quelqu’un d’autre y arriverait?

Il faut le dire, l’apparence n’a que peu d’importance pour moi. Oui, j’aime que mes cheveux et mes vêtements soient à mon gout, n’est-ce pas le cas pour tout le monde? Disons que je ne me soucie pas vraiment de l’opinion des gens sur ma personne, pas plus que je n’ai d’opinion sur les gens qui m’entoure. D’ailleurs, je me suis toujours demandé comment on pouvait juger de quelqu’un à un simple regard… Les apparences sont si trompeuses. Si on ne me connaitrait pas, comment pourrait-on savoir que je suis pyromane? Ce n’est pas le genre de chose qui parait dans ma coiffure ou dans mes yeux. Non, pour juger les gens, il faut d’abord les connaître.

Je ne suis pas complètement avare. Tout ce que je gagne revient de droit à l'organisation de ma bande de voleurs. Je ne possède pas grand chose à moi, sinon, ma chambre et son contenu, ainsi que ma propre vie. C'est ainsi que je fonctionne, personnellement. Tout ce qui est dans votre chambre vous appartient, et en dehors, dans le manoir, c'est publique... à notre organisation. Ne laissez pas votre journal intime sur la table du salon...

Sachez le, le prix élevé que je demande pour mes services n'est pas qu'un simple prix de voleuse. Nous valons ce que nous demandons, et même plus. Le prix vise avant tout à couvrir les dépenses énormes que nous faisons pour l'organisation. Le reste revient de droit au butin, qui nous sers à tous. Très peu reste entre mes mains, ou celle de mes hommes.

Description Physique (5 lignes minimum):
Me décrire? Et Physiquement, en plus? Ce n'est pas le genre de choses pour lesquelles je suis douée...
Enfin bref! Commençons par le haut. Je porte mes cheveux long, environ jusqu'au milieu du dos. Je les laisse toujours détachées, et souvent devant mon oeil droit. Mes cheveux sont d'un brun-roux très... flamboyant. On m'a déjà dit que ça allait bien avec ma personnalité. Disons simplement qu'ils ont probablement raison. Mon visage est complètement simple. Je me considère comme une belle femme, bien que je ne sois probablement pas la femme de vos rêves. J'ai le visage un peu dur... un autre reflet de ma personnalité. Mes oreilles pointues percent à travers mes cheveux, dévoilant deux anneaux sur l'oreille droite. Et mes yeux, sont... Enfin, voilà une particularité qui ne fais pas très "vampire". mes yeux ne sont pas rouge. Ils sont jaune, presque brillant, comme ceux d'une vipère, on m'a dit. Mais ça, c'était après que je me sois mise à insulter les gens autour de moi.

Pour ce qui est de mon corps, je ne suis pas non plus la femme de rêve. J'ai des courbes, de jolies courbes, oui. Rien d'exceptionnelles de ce point de vue. Ça m'arrange pas mal, en fait, d'être banale. je n'attire pas l'attention sur moi, de cette façon, et si j'ai envie d'attirer l'attention, je sais comment le faire... et pas uniquement avec mon corps. Je suis mince, et assez petite, il faut dire. Du moins, lorsque je ne porte pas mes talons à pointe de fer, qui me grandissent d'un bon six centimètres. Étrange choix de chaussure pour une voleuse, n'est-ce pas? Disons simplement que je me suis adapté à ceux-ci, et que je suis maintenant capable de courir, grimper, et de faire n'importe quoi avec des talons.

Je porte presque exclusivement des vêtements de cuir, fait... sur mesure. Vous commencez à me connaitre, n'est-ce pas? Bref. J'ai trois fois le même pantalon, et il en va de même pour ma veste, et tout le reste. Je n'aime pas changer de style, sauf lorsque je dois absolument le faire.

Il y a d'autre particularité chez moi, mais elles ne sortent que lorsque j'utilise ma rune. Mes ailes pousse dans mon dos, enflammées, et deux cornes me poussent sur la tête. J'ai l'air d'une démone, avec tout ça. Enfin bref. Cela complète pour mon physique...

Histoire du Personnage (10 lignes minimum/15 pour les meisters):
Bon... comme j'ai dit, je ne suis pas en bon termes avec ma famille. J'ai même décidé de ne pas utiliser leur nom. Une famille relativement noble d'Ansil'Lith, ne partageant pas les mêmes valeurs que moi, et ce, depuis mon plus jeune âge. Très tôt, je fus donc jetée à la rue. Mais dans les rues se trouvent beaucoup d'enfants voleurs, des fauteurs de troubles... Ayant toujours été quelqu'un d'entreprenante, je pris peu à peu la tête de ces enfants, et au fur et à mesure que nous vieillissions, nous en vinrent à devenir une redoutable bande de voleur. Enfin, redoutable est un bien grand mot. Disons que nous étions très efficace, pour voler des objets de valeurs de toute sorte, et les refiler au plus offrants. Mais bientôt, tout ça allait tourner.

Bien évidemment, l'Empire vint tout gâché. après la rupture du grand pacte, le régime militaire instauré par Aliester fut la cause de bien des morts parmi mes troupes. Les quelques personnes restantes et moi se dirigèrent vers Ushiu, pour éviter les gardes, et la mort en général. À Ushiu, cela se révéla être aussi difficile d'agir que dans la nouvelle Ansil. Cependant, après avoir payé les prix exorbitants pour le bâtiment que nous avons acheter pour nous servir de repère, nous avons finalement réussi à devenir plus gros, et à étendre notre petite influence un peu plus loin.

De qui ou d'où avez-vous connu le forum? A. Z. R.
Revenir en haut Aller en bas
 
Miss Burningsky, à votre service... si vous en avez les moyens.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qu'est-ce qu'il y a pour votre service Madame ? || La Montespan & Louise Julien
» [Résolu] Votre mission si vous l'acceptez...
» Comme vous l'avez remarqué.
» Vous n'avez pas compris le Seigneur des Anneaux si...
» Vous m'avez fait trop mal.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleirya :: Forum :: Registre des âmes :: Nouvelles Présentations-
Sauter vers: