Eleirya

Forum rp fantaisiste.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mar 11 Sep - 22:23

Une douce nuit s'était levée, ce soir. Les étoiles scintillaient, et l'air était froid. La lune formait un magnifique croissant, bien haut dans le ciel. Un doux vent passait parfois à travers ma fenêtre un peu ouverte. Je laissais toujours un petit espace, ainsi je pouvais entendre plus bas, et les gens ne s'étonnait pas de voir la fenêtre lorsqu'elle était plus, ou moins ouverte. C'était maintenant normal, pour eux. Pour ma part, C'était une façon rapide et sans risque de m'échapper de mes "devoirs de princesse". Et évidemment, l'empereur qui se disait mon père ne savait rien de cela...

J'étais passé maître dans cet art. L'art de disparaitre sans que personne ne s'en rende compte, ou d'apparaitre alors que je n'étais pas là il y a quelques secondes. On ne devient pas une assassin de l'empereur sans les compétences requises. Et apparemment, je les avais. Mais ce soir, je me sentais d'humeur à rester dans ma chambre. Mais cela allait probablement changer. Je sentais que la soif me tenaillait. Et ce n'était pas la simple envie de thé. Oh non. Cela faisait bien des jours que je jeûnait inconsciemment. La raison était bien simple ; je n'aimais pas me servir dans les réserves d'esclave. Je préférais de loin quelque chose en lien avec mon travail... la chasse. Mais pour l'instant, je n'étais pas sur le point de boire. Armée d'un violon et d'un archet, je m'amusais à quelque chose que je n'avais pas fait depuis mon voyage à Cerandor ; je jouais. Toujours en tentant d'ajouter quelques notes, je jouais la mélodie qui, au départ, s'était avérer celle que j'avais écrite pour Malice, lorsqu'elle était toute jeune. À ce moment, je m'étais dit qu'il vaudrait mieux la terminer un jour. Et donc, c'est ce que je faisait. À côté de l'immense lit sur lequel j'étais assise, il y avait une petite table, avec une partition, un encrier, et une plumes. La partition était bien remplie. Il ne restait qu'un peu de place. Mais encore fallait-il que je veule bien arrêter de jouer du violon pour inscrire ce que je jouais...

Cela faisait au moins vingt minute que je jouais sans interruption, Restant concentrée sur mes notes, et sur mon instrument. J'avais besoin de me détendre, et c'était exactement ce que cet instrument me permettait de faire. Je savais que j'avais une autre mission à Theiseth. Et aussi que ce nom me revint en tête, je stoppai de jouer, et déposai mon violon en soupirant. Pourquoi l'empereur m'envoyait-il si loin en territoire ennemi? Je fermai les yeux, passant ma main dans mon visage dans un geste tendu. Parfois, j'avais l'impression qu'il préférait me savoir loin pour qu'il m'oublie.

Je chassai ces pensées de mon esprit. Je n'avais pas envie de penser à tout ça. Je prit donc ma plume, et je me mit à écrire quelques notes dont je me rappelais. Je savais d'office que je n'allais pas être capable de jouer, après toute ces pensées qui s'étaient bousculées dans ma tête. Je refermai mon encrier, et je me dirigeai vers l'armoire, avant de le ranger vite fait. Quant à ma partition, je la laissai sur sa table, pour que l'encre s'imprime bien, et qu'elle ne coule pas. Je me dirigeai ensuite vers ma penderie. Qu'allais-je mettre, cette nuit? Je n'allais pas rester en peignoir toute la nuit. J'avais l'intention de sortir. Mais je savais qu'Aliester organisait une réception, ce soir, mais pas de réjouissance. Normalement, j'aurais dû être là. Cependant, une malencontreuse rencontre est si vite arrivée... Après tout, ce n'était pas nouveau que je fugue. Je le faisait depuis qu'il était empereur, et je n'allais pas m'arrêter de si tôt.

Alors que je commençais à regarder ce qui pourrait bien faire pour une petite escapade nocturne, j'entendis un son bien caractéristique. Ce n'était pas un domestique. Seule une personne cognait de cette façon, à ma porte. Les domestiques cognait beaucoup plus doucement, de peur de me déranger. Cette personne, en revanche, savait qu'il fallait cogner avec une certaine force, pour que je l'entende, ou qu'elle me réveille. Je souris à cette pensée. Il m'arrivait d'être paresseuse, parfois. Enfin. Cette personne, j'avais reconnue sa façon de cogner depuis longtemps. Je la connaissait depuis tant d'année... je m'était habituée.

"Tu peux entrer, Lucy!" Dis-je fortement, pour que ma voix porte de l'autre côté de l'épaisse porte de ma chambre.

Je prit un de mes habits préférés, qui s'adonnait à être un pantalon d'un tissus moulant, et un chemisier fait d'un tissus très doux. Je ne portais jamais quelque chose de trop contraignant au niveau de la respiration. Et de toute façon, je n'avais pas vraiment besoin d'un corset... Mes épaulettes, ainsi que ma cape et le reste de mon équipement de combat était sur son support. Je le savais, il y était toujours, et un simple regard à gauche de mon lit me le faisait savoir. Je me tournai ensuite vers la personne qui venait d'entrer dans ma chambre, en souriant. La raison de sa venue m'était inconnue, mais sa présence me plaisait toujours autant...

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Blackwood

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mer 12 Sep - 3:07

[HRP]: désolée pour le post court mais je t'ai pondu ça en moins de 30 minutes ^^, les suivants seront beaucoup plus élaborés

Je n'étais réveillée que depuis peu et déjà j'entendais les clameurs des gens qui annonçaient le retour de ma chère Raven. Il y avait déjà quelque temps qu'elle était partie, un voyage qui selon moi, avait duré beaucoup trop longtemps. Je n'avais pu me joindre à eux cette fois-ci étant en mission afin d'éliminer des éclaireurs lycans qui avaient essayés de nous espionner pendant le départ des princesses Crow. Aliester m'avais chargée personnellement de cette requête que je ne pu toutefois refuser, puisqu'il tenait absolument à ce que ce soit moi qui fasse cette corvée.

*Eh bien, il semblerait bien que je sois revenue pile pour la bonne nuit. Aaah, ma Raven enfin revenue, je pourrais enfin me calmer.*

Marchant tranquillement vers le palais, tout en essayant d'éviter le plus possible les contacts avec les autres nobles pour ne pas être obligée d'assister à cette réception organisée par l'Empereur, je regardais le ciel pour en contempler son voile scintillant. Un temps propice pour la chasse. Je savais que Raven voudrait venir avec moi, donc je me dirigeais vers sa chambre. Les gens n'étant plus à ce niveau, je marchais sans gêne, sans être pressée, je savais que l'on aurait toute la nuit. Fuguer ensemble avait toujours été marrant et le restera toujours peu importe l'âge qu'on aura. Mes pas me guidaient sans que j'ai besoin de me concentrer sur ma destination. Je cogna à la porte d'un cou sec, mais puissant, juste assez pour que soit je la réveille soit qu'elle m'entende, avec ses lourdes portes de bois on ne prenait jamais assez sa chance. Raven avait toujours été une bonne amie à moi, donc elle savait d'ores et déjà que c'étais moi qui avait frappé. Elle m'invita a entré ce que je fis sans plus attendre, la subtilité on la connaissait toutes les deux, après tout, pour réaliser nos missions il n'y avait que nous deux qui pouvait les faire sans problèmes. Imaginez ensemble ce que l'on fait.

«- Raven, ma chère Raven. Tu es revenue, mais tu n'es même pas passée me voir. Tu ne te doutais pas que j'aurais aimé te voir à ton retour? Tu m'as manquée tu sais, et ton père qui m'a envoyée en mission pour éliminer des éclaireurs, c'était trop facile, j'aurais aimé plus de challenge. Mais toi ma chaire et tendre comment s'est passé ton voyage? Si tu veux on en discute après qu'.on soit parties chasser, regarde pour une fois je suis déjà prête! T'es surprise? »

Je lui disais cela sur un ton toujours aussi enjoué qu'à l'habitude mais juste un peu plus car j'étais trop heureuse de la voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mer 12 Sep - 18:31

La conversation commença sur une note d'envie de se revoir. Évidemment j'aurais voulu la voir en arrivant. Mais j'avais besoin de me détendre, après ce qui s'était passé, et d'être seule avec moi même. Mais maintenant qu'elle était là, il est vraiment que j'avais envie de la voir... Lucy était une amie depuis longtemps, et je n'avais pas envie que ça change. Je reportai mon regard sur les vêtements que j'avais choisie, et je les installai sur mon bras gauche avant de marcher vers le paravent. Je disposai donc de mes vêtements à cet endroit, avant de commencer à me changer.

"J'avais aussi envie de te voir, Lucy, Crois moi. Simplement, en revenant, j'ai eu envie de m'amuser avec mon violon. Ça faisait longtemps..."


Elle continua de parler, alors que je défaisait mon peignoir. Je l'écoutais bien, prenant conscience de ce qu'elle me racontait. Elle aurait préféré quelque chose de plus dur? Pour ma part, j'aimais bien les missions facile. Ça détendait... Enfin, il est vrai que, la connaissant, et en voyant le choix de ses armes, il n'était pas étonnant qu'elle aime les missions difficile, aussi, cette pensée me fit-elle rire. Étant nue, je ne sorti que ma tête de derrière le panneau.

"Ce n'est pas surprenant. C'est à se demander si tes proies sont tes ennemis ou tes jouets!"

Je me cachai à nouveau derrière le paravent en riant. Je mit mes sous-vêtements en vitesse, ainsi que mes pantalons, et mon chemisier. Ce dernier était presque transparent, après l'avoir bien regardé dans le miroir. Oh, et puis, quelle importance. Les paroles concernant mon voyage avec Malice me firent réfléchir. Je lui racontais immédiatement? Je n'avais pas envie de parler de ça tout de suite. je préférais attendre plus tard... Je sorti de derrière le paravent en replaçant mes cheveux. Je me dirigeais vers ma cape, et la saisit d'une main assurée. Je la plaçais toujours de la même façon, et il en allait de même pour le décrochage. Je la plaçai d'un coup sur mon épaule. Le tout se fit si machinalement. J'étais si habituée de faire cet acte... Je tournai la tête vers Lucy, reprenant mon sourire que j'avais perdu quelques secondes.

"Si ça ne te dérange pas... Je préfèrerais attendre un peu plus tard pour te parler du voyage..."
dis-je en lissant ma cape du bout des doigts. "Je veux avoir les idées clairs, en ce moment..."

Le voyage, ma soeur, l'empereur... Tout ça n'était pas une façon très agréable de se détendre. En fait, le simple fait de penser à y penser me mettais sur les nerfs, et c'était visible. Lorsque je m'énervais, j'avais ce tic de prendre mon index et mon majeur, et de les passer sur mes capes à répétition, geste que je faisais en ce moment sans m'en rendre compte. Je ne voulais pas vraiment discuter de ça avec Lucy. La nuit s'annonçait belle, et je n'avais pas envie de la gâcher. Je remarquai finalement que je faisait mon tic, et j'arrêtai brusquement, avant de me diriger vers une autre de mes armoires, et d'ouvrir grand les portes. À cet endroit se trouvait sur un support, ma rapière, Sanguine, et mon poignard, tout deux dans leurs fourreau. Je me retournai vers mon amie, avec un sourire qui en disait long sur mes intentions.

"Oh, mais je ne puis partir chasser ainsi..." Dis-je avec un air faussement triste. "L'empereur voudrait que je reste, pour la soirée... Et, les couloirs seront surveillée, cette nuit! il ne voudrait pas que son ainée parte en cavale encore une fois..." Je désignai la fenêtre du menton. "En revanche, il a oublié que les corbeau ne font pas que sautiller au sol..."

Je me mis à rire. Mon père avait beau essayé de faire condamner cette fenêtre, jamais il n'y était parvenu. J'arrivais toujours à trouver un moyen de quitter le palais, et j'y arriverai toujours. Simplement parce que j'avais grandi dans ce palais, et que, avec Lucy, lors de nos jeunes années, nous avions passés des journées entière à trouver des cachettes. Je prit donc mes armes, et les accrochai à ma ceinture, avant de faire quelque pas en direction de Lucy. Je me demandais où aller, maintenant. Theiseth était un peu loin... Mais il y avait toujours quelques soldats humains qui rôdaient dans les environs du pays d'Ansil'Lith. Je jetai un regard complice à mon amie.

"Alors... quel lieu devrions nous explorer, cette fois, pour nous éviter les foudres de p-..." Je me tus. Je n'arrivais plus à prononcer ce mot. J'avais beau essayer, je n'y arrivais plus. Je fermai les yeux, en soupirant silencieusement, avant de reprendre. "...De notre empereur?"

C'était la deuxième fois que cette chose m'arrivait. Néanmoins, ce n'était pas du tout la première fois que j'utilisais le terme Empereur plutôt que père. Lucy ne devrait pas être trop étonné... mais la façon dont j'avais eu ce refus... C'était arrivé avec Malice, aussi. J'avais beau me dire que ça s'arrangerait, je n'en était pas aussi sûre. Je restai donc là, à repasser mes pensées dans ma tête, en attendant d'une oreille distraite ce que choisirait Lucy.

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Blackwood

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Sam 22 Sep - 15:45

Je sentais que Raven était suffisamment détendue pour faire autre chose que jouer du violon en ce moment. Je la regardais se diriger vers l'arrière du paravent, direction qu'elle avait prise afin de se changer.

«- Je ne doute pas du fait que tu voulais te reposer et jouer du violon, mais j'aurais pu être la quand même. J'aime t'entendre jouer et tu le sais. Quoiqu'il est vrai que cela faisait longtemps que tu ne t'étais pas amusée avec ce bel instrument. »

Il était évident que Raven m'écoutait et aussi réfléchissait elle à ce que je lui avait dit au sujet de la mission facile que l'Empereur m'avait donnée, nous étions toutes les deux complémentaires à l'autre, j'aimais ce qui était difficile et elle ce qui était facile, mais ensemble nous pourrions déclencher la fin du monde tel que nous le connaissons. J'attendais la réponse de ma tendre Raven avec impatience me demandant encore ce qu'elle allait me dire.

«- Mais tu sais pourtant que je ne fais que m'amuser en mission, mais si elle sont trop facile alors c'est d'un ennui. Je préfère de loin avoir un peu de fil à retordre, car ainsi je peux jouer avec mon imagination au maximum. Sauf que cette fois-ci je te l'accorde, j'adore jouer avec mes proies. Je suis comme ça c'est tout. Ce qui est le plus drôle dans tout ça, c'est que je donne l'image d'une jeune femme calme et vertueuse, mais en mission je peux être le diable incarné. Pas vrai? »

Je sentais son hésitation à me parler de son voyage, mais je ne fis aucun commentaire, ne voulant pas la brusquer et lui laisser le temps de me répondre convenablement. Quand elle m'eu donnée sa réponse, je hocha la tête en guise de compréhension. Je me doutais qu'elle ne m'en aurait pas parlé si tôt après être revenue, mais j'aurais au moins essayé. Raven avait encore ce tic qui me tapait sur les nerfs à chaque fois qu'elle était nerveuse, le pire de tout ça c'est qu'elle ne le remarquait pas tout de suite. Elle me regardait avec ce sourire qui voulait tout dire sur le fait d'aller chasser. J'avais penser au Quartier des Plaisirs, pour qu'il y ai un peu de rigolade, comme il n'y a pas eu depuis longtemps.

«- Il ne s'en remettrai encore pas si son aînée et sa chanteuse ne se présentais pas à la soirée, il serait démoralisé le malheureux. Mais nous n'en avons que faire que les couloirs soient surveillés. Nous pouvons quitter le palais quand même, sans que personne ne s'en aperçoive. »

Cette pensée me fit rire puisque je savais que l'Empereur avait tout fait pour condamner cette fenêtre sans succès, le palais n'avait aucun secret pour nous deux au nombre de fois où l'on avait réussi à se cacher sans que l'on ne nous trouve.

«- Je te dirais que l'on pourrais aller dans le Quartier des Plaisirs s'occuper des quelques gardes humains qui s'y trouverai sinon nous n'aurons qu'à sortir hors d'Ansil, sinon il y a toujours Fraë. Mais je te laisse le choix ma chère amie. »

Je passais outre le fait qu'elle n'étais plus capable de prononcer le mot père et lui fit un sourire resplendissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mer 3 Oct - 10:53

Parfois, je me demandais si les gens autour de moi avait autre chose à me dire que des petits reproches. Je n'étais pas passé la voir à sa chambre après mon "fabuleux" voyage à Cerandor, allait-elle me le reprocher ainsi pendant longtemps? Je préférai donc taire une quelconque remarque à cette égare, me contentant de sourire lorsqu'elle dit qu'elle appréciait m'entendre jouer du violon. Je passai une main dans mes cheveux, en la baissant les yeux une seconde, pour replanter mon regard dans le siens.

"Ces temps-ci, j'arrive à peine à me concentrer quelques minutes sur mon violon, avant que toute sorte de pensées ne me reviennent en tête."

D'un mouvement instinctif, je saisit la garde de Sanguine, pour m'y appuyer. je commençais à avoir hâte de chasser... De me changer les idées, et d'extraire enfin un peu de noirceur de ma tête. J'écoutai attentivement à nouveau les paroles de Lucy, qui se disait avoir l'air si tendre, et d'être pourtant si cruelle, parfois. La regardant de la tête au pied, je ne pu que signifier qu'elle avait raison. Alors que son visage, son corps, tout exprimait une telle douceur, lorsqu'il s'agissait de donner la mort, elle n'avait pas son pareil pour infliger milles tourments à sa victimes. J'arquai un sourcil, en la regardant.

"Eh bien disons que je préfère te savoir mon alliée plutôt que mon ennemi." Je souris en la regardant, avec un regard malicieux. "La personne qui devra assouvir tes pulsions devra bien se tenir, je crois..."

Je me mit à rigoler, tout en me posant réellement la question. Comment était-elle au lit? Était-elle comme en mission, ou complètement différente? N'en sachant rien, je ne posai aucune question. Les détails m'importaient peu. Cette chère Lucy avait un don pour éveiller en moi une curiosité étrange. Jamais je ne me serais poser ce genre de questions avec une autre personne qu'elle. je tournai les talons pour me dirigeai vers la fenêtre, qui allait fort probablement être notre issue, malgré les gardes que je savais postés en dessous. Mais ces gardes, bien que grassement payés, ne serait pas en mesure de resté concentré sur la fenêtre. J'avais toujours quelques tours dans mon sac. Je regardai donc discrètement en bas de ma chambre. J'y vis deux gardes posté sur le sol, en bas... endormis. Je me mit à rire. Ce petit somnifère à base d'alcool que j'avais fait préparé s'était avéré efficace. Mon regard se porta plus loin, mais toujours rien. Les gardes fixaient l'horizon, en quête d'une éventuelle attaque. Ma tête pivota doucement vers Lucy, et je lui fis signe d'approcher.

"Il ne faut pas uniquement des issues, mais aussi des amis... qui peuvent parfois être très efficace pour savoir quelle boisson aura l'effet recherché..." Je me mit à rigoler, en grimpant sur le rebord de la fenêtre. Je libérai mes ailes de plumes rouges, le regard toujours sur Lucy. "Allons dans les boisés, autour de la ville. Il y a toujours quelques chasseurs qui reviennent trop tard de leur précieuse recherche au gibier..." Je me laissai presque tombé dans le vide, ne me retenant que par le rebord de la fenêtre. "Ne me quitte pas d'une semelle, Lucy. J'ai envie d'une vrai chasse à deux, ce soir."

Je me laissai finalement tomber, avant de donner un coup avec mes ailes, ce qui me fit remonter rapidement. En vitesse, je me dirigeai vers le ciel, de manière à ne pas me faire repérer par les gardes de la villes, avant de m'élancer en ligne droite vers une petite forêt qui, selon plusieurs, était le meilleur endroit pour avoir du gibier. Bien des téméraires s'y aventuraient sans craindre une menace d'Ansil. Après tout, la capitale avait autre chose à faire que de s'occuper des petits chasseurs... Enfin, la plupart du temps. Qui se douterait, après tout, que la fille de l'empereur et sa compagne assassin aurait une soudaine envie de se servir dans la forêt...

Le vent... le vent dans mes cheveux, sur mon visage, ce vent qui parcourait tout mon corps, telle la plus merveilleuses des caresses... Ce n'était pas une simple brise, pour moi. Ce n'était pas qu'une simple sensation naturel. C'était beaucoup plus, pour moi. Cette sensation, ce n'était pas que le vent. Cette caresse que je ressentais, c'était celle de la liberté elle-même. Bien que je savais que ce n'était qu'une illusion, j'aimais me dire que j'étais libre, et non à la solde de mon père. Évidemment, je savais pertinemment que, s'il le voulait vraiment, il m'aurait empêché de partir, ce soir. Je jetai un coup d'oeil derrière, pour voir où en était Lucy. Je la savais capable de voler très bien. Après tout, elle et moi avions à peu près les mêmes façon de procéder... à l'exception du sadisme grandiose de mon amie.

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Blackwood

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Jeu 11 Oct - 5:18

Comme toujours, je sentais que Raven était légèrement agacée par le fait que je lui aille à peine reproché le fait de ne pas être venue me voir après son arrivée. Je la regardais toujours suivant chaque mouvement qu'elle faisait comme j'avais pris l'habitude de le faire. Raven avait toujours été la femme de mes rêves, mais ce n'était qu'un détail qui je le croyais ne l'intéressait plus ou moins. Après tout, iol n'y avait à date aucune femme qui avait réussi à satisfaire ses pulsions, quoiqu'elle ne m'avait jamais vu à l'oeuvre. Peut-être en deviendrais-t'elle folle, qui sait? Cette vampire avait beau être l'aînée de l'Empereur il restait qu'elle était ma meilleure amie et personne ne la connaissait mieux que moi, si c'étais le cas alors je serais évidemment très fâchée de la situation et probablement chercherais-je à éliminer cette personne. Je m'adossais au mur continuant d'écouter sa charmante voix, me disant qu'il serait bon de chasser ensemble après cette séparation dûe à nos missions respectives. Je la vis baisser les yeux, au même moment où elle passait sa main dans ses cheveux, je souris légèrement me disant qu'elle était encore découragée de mon puissant caractère.

«- Comme la majorité du temps où tu décide de jouer pour finalement abandonner le projet à cause de tout ce que tu vis avec l'Empereur, c'est évident... Tu sais que tu ne peux rien me cacher et pourtant tu ne me dis presque rien à ce sujet, ma belle Raven. Je te l'ai déjà dit à chaque fois que tu es tourmentée par ces pensées tu n'as qu'à venir me voir et je t'écouterais. Après tout ce temps, tu ne l'as que fait très rarement. »

Ce réflexe qu'elle avait toujours lorsqu'elle commençait à être impatiente de chasser, mouvement que je faisais également avec mon fouet quand l'envie m'y prenais, mais en ce moment il n'y étais pas puisque j'aimais notre petite conversation. Je lui fis un regard innocent quand je la vis me regarder de haut en bas avec mon petit sourire en coin, je me savais irrisistiblement séduisante mais pourtant si dangereuse à la fois. Je savais qu'elle pensait à mon attitude si différente quand j'étais avec elle ou au moment de mettre fin aux jours d'une personne qui faisait partie de la liste de gens à éliminer sur les ordres d'Aliester. Je lui fis une grimace en riant.

«- En effet, mais je ne voudrais jamais être ton ennemie et tu le sais aussi bien que moi. Si seulement tu comprenais tout, il n'y aurais pas de problèmes! »

Je me demandais à quoi elle pensait en ce moment, puisqu'elle semblait légèrement perdue dans ses pensées, mais je savais que cela était relié à moi d'une façon ou d'une autre avec cette façon dont elle me regardait qui voulait dire qu'elle se questionnait sur un sujet sur lequel elle ne me poserait pas de question comme je la connaissais si bien. Sa curiosité à mon propos était plus forte que n'importe qu'avec n'importe quelle autre personne qui puisse exister en ce moment. Elle ne m'avais jamais réellement cerné totalement, puisqu'à chaque fois je la surprenais plus qu'avant. Je la vis se diriger vers la fenêtre et regarder en bas tout en sachant qu'il y avait évidemment deux gardes postés comme à l'habitude, probablement payés à dormir comme à chaque fois, je ne savais pas pourquoi mais à chaque fois c'était des différents, il faut croire qu'ils ne sont pas assez vaillants pour garder l'emploi. Je souriais à cette pensée me disant que Raven avait encore eu une idée folle. Je m'approchais lorsqu'elle me fit signe, me donnant une poussée afin de me décoller du mur sur lequel j'étais appuyée, avançant d'un pas lent mais si bien calculée que cela aurait pu ressembler à une chorégraphie de danse.

«- Tu as raison, les amis sont plus importants que les issues, mais si on peut avoir les deux alors c'est parfait, tu ne trouves pas? Je me demandais bien à quoi tu pensais tout à l'heure, me le diras-tu un jour, ou continueras-tu à te poser ces questions?» Je lui fis un clin d'oeil sachant qu'elle avait pris ma technique à base d'alcool pour faire que les gardes dormaient sous sa fenêtre. «- Tu ne t'attendais pas à ce qu'ils puissent y résister j'espère? Cette boisson a toujours fonctionnée et personne ne pourra se créer une résistance quelconque autre que nous deux, elle est faite exprès pour ça. Je sens que cela va être drôle cette nuit, si on chasse réellement des chasseurs perdus ou même qui n'ont pas eu le temps de rentrer avant la nuit, tout en sachant que les créatures de la nuit vont sortir de leur tanière. »

Je déployais lentement mes magnifiques ailes de chauves-souris en attendant qu'elle se soit jetée dans le vide. Je la regardait en souriant me disant que cette nuit de chasse allait être merveilleuse. Sentir celle qui m'avait permise de rester en ce monde au lieu de le quitter et de n'être qu'une pâle ombre de moi-même. Elle avait fait renaître un sourire sur mes lèvres lorsqu'elle avait demandé à l'Empereur que je m'installe dans le palais permanemment dans les appartements des nobles, quoique rarement dans ceux-ci préférant être près de Raven.

«- Ne t'inquiète pas je ne te lâcherais pas cette nuit, tu va t'en rappeller je te le garantis! Que de plaisir nous attends! Allez! Partons! »

Une fois qu'elle eut lâché prise sur le rebord de la fenêtre, je mis le pied sur celui-ci et me donna une poussée pour faire une pirouette vant d'entamer mon vol vers le ciel au même niveau que cette charmante femme. L'habitude de la chasse nous avais bien appris à voler plutôt haut donc notre ascension fut rapide et déterminée, je riais en la regardant, sachant qu'elle regardait encore mes ailes si puissantes battre à l'unisson des siennes. Nous fûmes rapidement arrivées à ce petit boisé si bien peuplé de gibier, où certains petits chasseurs sans craintes allaient s'aventurer après les heures sombres de la nuit. Aussi libre que nous étions en ce moment, libérées de la pression de la cour que nous aurait donnée la cérémonie, nous avions bien fait de choisir d'aller se régaler ailleurs que dans leurs menus si fades et sophistiqués. Il n'y avait rien de mieux que de voir la crainte dans les yeux des victimes qui rencontraient notre chemin. Quoique nous avions été chanceuses ce soir, puisque nous avions réussis à nous sauver. L'Empereur avait donc décidé qu'il n'était pas nécessaire que nous soyions présentes.

Je vis Raven regarder en arrière ne se doutant pas que j'étais au dessus d'elle pour une fois, déterminée que j'étais à ne pas me séparer d'elle.

«- Alors tu me cherches? » Lui dis-je en lui fouettant légèrement une fesse tout en lui faisant une grimace et en riant, sachant que cela ouvrait la chasse officiellement puisqu'elle détestait que je fasse cela, mais évidemment à chaque fois je le faisais. Surtout qu'en plein vol cela semblait impossible à réaliser mais pas avec le talent que j'avais à manier cette arme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Jeu 11 Oct - 15:19

J'en pris un coup lorsqu'elle me parla de "ce que je vivais avec l'empereur". Je savais qu'elle savait à peu près tout à ce sujet, comme sur beaucoup d'autre. Il y a longtemps que j'aurais dû lui parler, de tout ce qui me tracassait. Après tout, n'était-elle pas ma meilleure amie? Et pourtant, je cherchais toujours à créer une façade entre moi et les autres... Il en avait toujours été ainsi, depuis... depuis longtemps. Être honnête avec les autres est une chose, l'être avec soi-même en est une autre. Et pour l'instant, je préférais me croire sans crainte et sans faiblesse... infaillible, et invincible.

La seconde me fit comprendre que, peu importe la situations, peu importe ce que j'essaierai de cacher, je n'arriverais pas à le faire aux yeux de Lucy. Aux yeux de n'importe qui d'autre, mais pas aux siens. Aussi bien arrêter mes petites mascarades, avec elle. Je soupirai. La chasse allait commencé, ce n'était pas le temps de commencer ça... Pas maintenant. Après cette chasse, je commencerai à lui parler, et à être honnête. Ce n'était pas une mauvaise chose, en soit. C'était ma meilleure amie depuis mon enfance. Tout lui dire ce que j'avais sur le coeur ne pouvait être que bénéfique pour moi. Je verrais bien plus tard, ce soir...

Il m'arrivait parfois de me demander comment prendre Lucy. Non seulement piquait-elle très souvent ma curiosité, mais ses démarches, ses façons d'agir, elle-même, tout ça attirait grandement mon attention. Elle était bien la seule personne qui réussissait à me changer les idées. Elle arrivait toujours à me surprendre, et, quoi que je puisse en dire, cela ne me déplaisait pas du tout. Elle semblait être la seule personne à pouvoir me sortir de la routine monotone du château. Et d'ailleurs, c'était l'une des rares personne à me donner envie de vivre dans cette "prison libre".

Encore une fois, Lucy sut comment attirer son attention. Sa façon de déployer ses ailes, ses magnifiques ailes. Et ses paroles n'en furent pas moins choisie à la légère. Cette façon qu'elle avait de dire les choses les plus banale... Mais cette fois, ce n'était pas banale, mais pas du tout. Parler de plaisir, que j'allais m'en rappeler... J'étais prête à parier qu'elle ne parlait pas uniquement de la chasse que nous allions avoir... Je mordis ma lèvre inférieure, réflexe que j'eus sans m'en rendre compte, et qui m'empêcha d'avoir un frisson qui m'aurait parcouru le corps. Ces simples paroles furent suffisante. Si je les auraient lu, cela aurait été différent. Mais les entendre... c'était là une des choses que, j'en étais persuadé, Lucy connaissait à mon sujet, bien que ce n'était pas quelque chose dont je discutais vraiment. Avec à peu près n'importe qui, les mots pouvaient me faire perdre la tête. Cependant, la voix de Lucy avait quelque chose de plus...

Toujours en vol, je ne pus m'empêcher de regarder Lucy voler. Que de grâce, dans ses mouvements. Nous suivions la même cadence de vol. Nos ailes battaient l'air à l'unissons, comme si tout était chorégraphié... Parfois, je me disais que nous étions parfaite pour chasser, ou combattre ensemble. Quel beau duo nous formions, toute les deux...

Je me mit à fixer la petite forêt en dessous de nous. Rien de bien étouffé, nous n'aurions pas de mal à nous déplacer et à repérer nos proies. Déjà, je commençais à chercher des yeux, une quelconque cible. Pour l'heure, je n'en voyais pas vraiment. Avec la hauteur que nous avions, et surtout à cette vitesse, il était difficile de repérer quoi que ce soit d'autre que des formes. Autant descendre un peu plus bas... Mais juste avant, je voulais m'assurer que Lucy était bien derrière. Je voulais qu'elle reste à mes côtés... Sa présence me faisait le plus grand bien en ce moment. Mais lorsque je regardai derrière moi, je ne la trouvai pas. Où était-elle passé? Et c'est alors que je me posais cette questions, que j'entendis sa voix un peu plus haut, et que je sentis son fouet me passer sur les fesses... Je me retournai vers elle, volant sur le dos, pour lui jeter le même regard que je lui faisait à chaque fois qu'elle le faisait.

"Lucy, je te préviens! la prochaine fois, je fais pareil avec le mien!" Je savais qu'elle était au courant pour mon bras gauche. Néanmoins, jamais je n'oserais tenter quoi que ce soit sur elle avec cette horreur. La pointe par laquelle il se terminait me faisait craindre le pire. Sans compter que je ne le maitrisait pas complètement encore, et la blesser même faiblement ne me tentait pas le moins du monde.

C'était bien la seule chose que je réussissais à cacher à Lucy. J'avais toujours réussit à dire que je détestais lorsqu'elle me donnait un coup de fouet comme ça, avec cette douceur. Plus rudement, j'aurais réellement détester. Mais à chaque fois, elle le faisait paraitre pratiquement pour une caresse... Bien qu'à chaque fois, j'avais réussi à lui faire croire que je n'aimais pas, au fond, ce n'était pas quelque chose que je trouvais si désagréable...

"Descendons un peu!" lui dis-je, simplement, en arrêtant mes battements subitement, pour me faire perdre de l'altitude. "Peut-être trouverons nous quelque chose plus bas." Je repris mes battements, pour me garder à une certaine hauteur. J'arrivais à toucher la pointe des plus hauts sapins, du bouts des doigts, action que je pris le temps de faire. Je baissai le ton de ma voix, pour qu'il ne soit audible que pour Lucy. "La chasse commence... espérons trouver au moins deux victimes... j'ai atrocement faim... cela fait plusieurs jours que je n'ai pas bu..."

C'était bien inconsciemment que je m'interdisait à m'alimenter. Je n'arrivais pas à me servir sur les esclaves. J'en avais le dédain. Je préférais dénicher mes victimes moi-même, ou avec l'aide de ma chère Lucy. Quoi qu'il en soit, j'aimais mieux chasser que de choisir mon repas. L'excitation de cette sensation, se sentir comme la prédatrice suprême... Après tout, nous étions un peu au sommet de la chaine alimentaire, en ce monde.

Je fis signe à Lucy de se poser, avant de faire disparaitre mes ailes, et de me poser sur une branche, aussi silencieusement qu'un félin bondirait sur le rebord d'une fenêtre. Après tout, j'avais été entrainé pour ça... disparaitre dans l'ombre et réapparaitre, ne faire aucun bruit, n'exister pour les autres que lorsque j'en avais envie...

"Entends tu le son de notre proie, ma belle Lucy?" Je souris. Je n'avais pas l'habitude de l'appeler ainsi, mais peu importe. Au loin, j'entendais les pas de bottes de cuir. Et pas qu'une paire, si mon ouïe ne me trompait pas... "Tu crois que notre repas est prêt, ou tu crois qu'il faudra le faire mijoter d'avantage...?" Se servir immédiatement, ou s'amuser avec notre proie...? J'étais à peu près sûre de la réponse de ma partenaire. Il était rare que je proposais ce genre de chose... Je me mit à rire doucement. "J'ai attrapé cette envie de m'amuser, à force de te côtoyer, Lucy..."

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Blackwood

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Ven 12 Oct - 3:32

Je vis Raven encaisser ma remarque que je lui avait faites sur sa relation avec son paternel, je ne fis toutefois pas de commentaire sur ce point là, sachant que cela irait peut-être un trop loin. Je ne voulais pas qu'elle me déteste à en mourir non plus, cela me tuerais de la perdre. Elle est si précieuse à mes yeux que quiconque essaierait de lui faire du mal verrait ses jours se terminer sans qu'ils aient eu la moindre opportunité de lui présenter ses excuses ou même de réparer leurs erreurs. Je savais que ma chaire et tendre me le dirait en temps venus, et ce sans même hésiter. Je la connaissais tellement bien que je savais qu'elle essayait de se remettre de ce que je lui avait dit il y avait à peine quelques instants. J'étais tourmentée par le fait qu'elle se soit créer une certaine sorte de bouclier autour d'elle lui faisant croire qu'elle était invulnérable, mais à chaque fois cette barrière tombait quand je l'ébranlais dans cette conviction qu'elle avait de se protéger de tout et de rien.

Mes yeux suivait sa silhouette parfaite en tout point, fixant en dernier lieu, son regard si envoûtant qu'il pourrait me faire faire n'importe quoi si elle me le demandait. j'étais vulnérable seulement face à elle, car avec elle mes défenses diminuaient relativement puisque je ne voulait pas lui résister en ayant une crainte de la voir me haïr à cause d'un geste posé qui n'aurait pas dû l'être. Ma meilleure amie était celle que je chérissait plus que tout au monde, celle qui pourra toujours faire oublier les quelques problèmes qui pouvaient venir me hanter et me rendre si méprisable. Je snetais qu'elle avait enfin compris l'existence même du fait que je sache souvent ce à quoi elle pense, la source même du lien qui commençait à nous lier de plus en plus que notre âge avançait. Elle semblait anxieuse face aux pensées qui lui venaient à l'esprit, mais je n'eûs pas ce réflexe qui m'aurait fait de la serrer dans mes bras pour apaiser ses souffrances mentales.

Je me questionnais encore à propos de ce dialogue interne auquel Raven se donnait encore. Mon caratère, mon façon d'agir, de faire sentir aux gens ce qui devait être l'ambiance du moment, ou même encore tout ce temps passé ensemble, mais également à propos des mots que je lui avaient dit concernant le plaisir et une nuit inoubliable. Je me ris à rire intérieurement pour ne pas montrer l'amusement qu'elle me procurait lorsque je la vis mordre sa lèvre inférieure pour empêcher ce frisson, que j'avais maintenant depuis une ou deux années, que j'avais commencé à lui faire sentir. Je savais que ma voix seule pouvais provoquer en elle tout un émoi qui me rapprochais encore un peu plus d'elle puisque je la savais qui continuait à me rendre folle d'elle et de ses manies et qualités qui avaient fait d'elle la femme merveilleuse qu'elle était maintenant.

Une fois que nous avions entamé notre chasse, je vis que Raven m'admirait depuis un certain temps, tout en se disant que nous nous complétions parfaitement après tout ce temps passé ensemble. Quand la vampire regarda la forêt, je m'élevais rapidement au-dessus d'elle pour lui refaire mon coup habituel tout en m'empêchant de rire pour ne pas me faire remarquer. Quand mon fouet parti vers ses jolies fesses rebondies et atteigna sa cible, j'éclatais de rire en la voyant se retourner vers moi en ayant cet air de fausse colère, me disant qu'elle allait se venger la prochaine fois que je lui faisait ce coup-là.

«- Mais tu sais pourtant que tu ne pourrais jamais me faire ça voyons, tu as trop peur de me blesser, tout en sachant que tu sais que j'aimerais te voir le faire au moins une fois dans notre éternité. »

J'avais toujours fait ce mouvement car si elle avait vraiment détesté, elle ne m'aurais pas laissé continuer de le faire, et je savais exactement à quelle force le faire pour ne pas la blesser mais seulement l'agacer un peu. Elle me demanda de descendre légèrement à la hauteur des arbres où l'on pourrait mieux apercevoir les proies qui nous attendaient dans cette petite forêt dense mais clairsemée assez pour que nous puissions nous délpacer aisément dans celle-ci. Quand elle eut fini de me dire qu'elle n'avait pas bu depuis quelques jours et qu'elle espérait qu'il y en aille deux pour chacune de nous.

«- Amuse-toi bien ma chaire et tendre, et nous verrons après qui de nous sera la plus illuminée des deux. Non, mais tu a encore refusé de manger pendant un voyage pour ne pas te nourrir des esclaves, tu n'aurais pas du faire ça et te nourrir convenablement pour être dans ton meilleur état en arrivant pour aller chasser. Cette nuit s'annonce sanglante pour nous deux ce soir, et je sens que le sol sera encore brillant du sang de nos victimes quand les corps seront retrouvés par les familles désespérées. »

Je lui envoya un baiser soufflé tout en me disant qu'elle l'accepterais sans problèmes. Elle me fis signe de me poser , ce que je fis sans plus attendre, la voyant faire disparaître ses ailes progressivement à mesure qu'elle se rapprochais de la branche sur laquelle elle s'était posée au final. Le crissement des bottes de cuir sur le sol humide de la nuit me fit sourire et je levais le regard vers Raven cherchant son regard malicieux.

«- En effet, je les entends aussi et tu as également raison, il me semble que ce soit deux jeunes hommes tentant de se bagarrer dans cette belle petite forêt isolée, mais il est évident que les deux familles sont au courant de ce plan de se battre pour savoir lequel des deux est le plus fort. C'est barbare! Mais d'abord laissons les s'amuser un peu et allons-y quand il vont être sur le point de quitter croyant qu'ils sont seuls et invincibles contre les merveilles que nous sommes. Ils vont nous regarder avec cet air d'effroi et de désir que l'on crée chez les hommes, nous les femmes vampires sommes ravissantes à mourir ne trouve-tu pas? »

Je lui dis tout ça sur un ton légèrement bas et suave assez pour lui donner cette envie de suivre mon plan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Jeu 18 Oct - 9:52

HRP : désolé pour le post un peu court ^^''

Lucy me connaissait beaucoup trop bien. C'était à croire qu'elle lisait mes pensées. Ou, simplement que j'étais très facile à cerner. Pourtant, à part elle et ma soeur, les gens capable de dire comment je pensais étaient rare. Pour Malice, c'était une chose. Bien que nous avions été loin l'une de l'autre pendant une bonne partie de notre vie, nous restions des soeurs, donc liés d'une certaine manière. Lucy, quant à elle, c'était différent. Il m'était déjà arrivé de la percevoir comme une deuxième soeur. Mais à l'instant même? Alors que nous étions sur le point d'aller chasser, qu'est-ce que je ressentais, face à elle? C'était toujours aussi difficile à dire. Pour moi, les sentiments avaient toujours été quelque chose de confus. Se lier à une autre personne, par affection... Était-ce vraiment... possible? Alors que j'étais une adulte, je réalisais que je me posais les même questions qu'une enfant qui se croit amoureuse. Et comme toujours, je n'arrivais pas à répondre à mes interrogations. Et comme toujours, je n'avais pas l'intention d'en parler à qui que ce soit.

Touts ces sentiments entraient en contradiction avec d'autres de mes projets. Si jamais je devais quitter Ansil, est-ce que Lucy me suivrait? Je savais à quel point l'Empire lui importait. Mais ça, je le savais. Personne ne l'aurait soupçonné à part Malice. Et Lucy, savait-elle ce que je planifiais? Comment me considèrerait-elle si je devais quitter l'Empire? Comment mon père me considèrerait-il...

J'étais perdue dans mes pensées, lorsque j'entendis la voix de Lucy. Elle me reprochait de ne pas m'être alimenté, j'aurais été en meilleure forme. Je souris à cette remarque. Contrairement à elle, plus j'étais affamée, et plus j'étais efficace. Lorsque je me nourrissait trop, j'en voulais encore plus, et toujours plus. Ainsi, en ne me nourrissant que peu, j'arrivais à garder un contrôle sur cette soif de sang. Était-ce dû à moi-même? À ma race? Où était-ce la folie qui s'emparait de moi? Je savais que le nouveau bras que je possédais avait une conscience à lui. Il ne s'était que rarement manifesté, jusqu'à aujourd'hui. Mais de plus en plus, j'entendais un sifflement dans ma tête, comme si une autre personne s'y étais installée. Parfois c'était des mots, mais très rarement. Et je savais que, depuis que j'avais ce bras, des penchants sadique avait pointé le bout de leur nez dans mon esprit. Ajouté à la présence de Lucy, je me demandais bien ce qui se passerait...

"Ne t'inquiète pas, Lucy... Je suis en pleine forme" Dis-je en lui souriant. "Je me suis habituée à ne m'abreuver que très peu. Et ce soir, tu verras bien que mon jeun n'a aucun effet négatif sur ma personne..."

Je détournai le regard à son baiser. Je ne pus m'empêcher de sourire, par contre. Il me semblait la trouver bien différente, ce soir, différente de toutes ces autres soirées que nous avions passées ensemble. Certains de ses actes étaient les même, mais... Il y avait quelque chose de plus. Je n'aurais su dire quoi, mais c'était bien là. Je le ressentais quand je la regardais.

Son analyse sur la situation de nos proie était parfaite. J'avais envie de partir à l'assaut immédiatement. Mon souffle était court tellement mon corps réclamait cette adrénaline, et ce sang. Cependant, je savais que je devais écouter Lucy. J'aurais pu tout faire tomber à l'eau. En ce moment, je devenais folle. J'avais envie de tuer ces humains, m'y abreuver, et tout faire pour les garder en vie le plus longtemps possible. Je passai la langue sur mon croc gauche, un autre tic que j'avais à certaines occasion. Mais cette fois, je me fis une légère entaille sur le bout de la langue. Le simple gout de mon propre sang fut suffisant pour me donner envie de courir jusqu'à eux, et de les tuer de sang-froid. Je fermai les yeux, et expirai longuement pour me calmer. Non, il ne fallait pas partir immédiatement. Je ris à sa remarque sur les femmes vampires. Ce n'était pas complètement faux. Nous étions belle, et nous causions la mort. J'avais déjà remarqué le regard de certains des hommes que j'avais tué. Un regard pervers... emplie de luxure. Alors qu'ils étaient à l'article de la mort, leur organes reproducteur répondaient encore parfaitement.

"Tu as raison, lucy... Aussi belle que des anges, dangereuse comme la mort elle même... " Je me mis à rire, avant de regarder Lucy dans les yeux. "Ne les faisons pas trop attendre... Je deviens folle, assise sur cette branche... Sanguine réclame à boire, et moi aussi, à vrai dire..." Je dégainai mon arme doucement, laissant passer le doux bruit de ma lame contre son fourreau. Je me sentais si bien, avec cette arme, dans les mains... Mais. Pour l'instant, je n'eus pas tout le loisir de savourer ce son. J'entendais autre chose que la petite bataille des deux hommes. Une autre botte. Beaucoup plus habitué à la discrétion, probablement. Je me mis à regarder les alentours, pour savoir d'où ce son pouvait bien venir. "... Quelqu'un d'autre...?"

Mes yeux se tournèrent vers Lucy, en une expression d'incertitude. Il y avait définitivement beaucoup trop de monde dans cette forêt tout près d'Ansil. Beaucoup trop d'humain... et probablement autre chose. En ce moment, une crainte se levait dans mon esprit. Un autre pas approchait, mais en provenance d'Ansil. Mon père m'avait-il fait cherchée...?

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Z.
zZz...
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 06/07/2012

Feuille de personnage
Faction: Lettres/Venari.
Niveau: 10
Point de Vie:
280/350  (280/350)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Jeu 18 Oct - 15:46

Des heures durant à m'entraîner, pour me faufiler partout, pour cacher ma présence à ceux que je rencontraient, voleurs, assassins, vampires et lycans. Des années en fait, de très longues années. Mais cette nuit, je décidais de ne pas faire au mieux de mes capacités. Sans pour autant me départir de ma démarche silencieuse, je marchais vers cette mission de seconde zone. Parfois, je me demandais encore ce que je fessais avec ces lettres. Près de 5 jours de courses à pied presque sans sommeil. Il est étonnant de voir à quel point les limites de mon corps ont été modifié avec le temps. Que dis-je? Le temps n'a rien à y voir là où nous sommes formé, il est même assez mort dans mes derniers souvenirs.

Une mission de cueillette d'informations, bah, aussi banal que de voler une bourse à la tire. Je suis insulter je m'attendais à une mission avec plus d'envergure comme celle de Cerandor. Un peu de gloire que diantre! Et me voilà donc ici, dans une forêt paumé au milieu de la nuit d'encre à marché dans la direction d'un groupe de chasseurs nocturnes nauséabonds. Et ce déguisement était-il vraiment utile? Une tenue en peau de daim mal tanné, couverte de graisse de cerf pour l’imperméabilité... J'ai l'air d'un braconnier moi aussi, avec mes cheveux gras et la crasse de mon voyage sans compté la boue et la terre qui couvre mes bras comme si j,avais dormi sur le sol un soir de pluie. On s'en fiche pas mal d'informations de provenance enfantine! Quand bien même, serait-elle une princesse de l'empire ou l'empereur lui-même pourquoi ne pas infiltrer directement la cours du roi? J'en ai les capacités! Mais non, il a fallu que je sois envoyer en éclaireur d'abord vérifié si le champ était libre et chargé de revenir avec le rapport de notre informatrice et cela sans éveiller la vigilance de l'empereur et de ses sbires.

Trève de réflexion! Le chemin s'amenuise d'ici à la forteresse, je dois penser à un plan, au moins, sommaire sinon exhaustif. D'ailleurs pour faire bonne mesure, je dois évité de laisser des témoins de ma venue par ici. Cela serais faire preuve de prudence et de logique. Je pourrais utilisé un sort d'oubli, qu'un mage à charger pour moi dans certaines fléchettes de ma sarbacane... Mais tout sort basique et simple comme celui-là peux être annuler si on dispose d'un meister à porter de la main. Je me décidé vite, je me rapproche d'eux et ... d'autre chose aussi. Pas le temps d'éliminé ces chasseurs malchanceux. Sortons rapidement et en silence, du sentier. Aller trouve une position avantageuse pour observer ton ennemi de façon à ce qu'il sache que tu le regarde mais qu'il ne puisse te voir.

La silhouette est seule, attends, non elles sont deux. Deux silhouettes sombres et élancés. L'éclair d'une lame et des échos lointains d'une conversation au ton léger. La posture change, une d'elles à perçue un son quand je me suis déplacé. La silhouette sait que je suis quelque part à l'affût. Je ne suis pas sous le vent et ce ne sont pas des lycans. Sinon, ils auraient déjà été sur moi. Des vampires dans ce cas, ils sont trop haut dans la canopée, pour être de simple humains. Je devrais les attaquer tout de suite et mettre fin à leur misérable existence tout de suite. Mais ma mission n'est pas de cet ordre. De toute façon, il faut qu'ils se nourrissent ses sangsues et je préfère de loin qu'il ne le fasse sur des reclus ou des oubliés que sur des citoyens normaux.

Me cacher ne servirait à rien, de toute façon les hunters ont autorité partout. Et je me sent largement de taille à les affronter. Avec un peu de chance elle auront du fer sur elles et je pourrais les immobiliser voire les éliminé au besoin. Bon fessons un effort pour être indiscret.

-AHHHH! Oui, quel bien-être que de se soulager la vessie!

Le ton de ma voix est modulé de telle sorte qu'il devrait être audible clairement pour les vampires et inaudible pour les chasseurs qui ont continué leur route quelque part devant moi. La suite risque d'être intéressante. Soit j'aurais de la visite, soit les dents pointues opteront pour les braconniers. Mais je ne peux pas attendre plus, je dois faire mouvement immédiatement. Je prépare lentement mon corps au combat en respirant profondément trois fois. J'expire également trois fois longuement et j'arme de la main droite, le chien du pistolet à un coup dont la balle creuse est emplie de sang de mort. À l'impact celle-ci explose libérant sont contenu nocif. Ma main gauche empoigne une demi-douzaine d'aiguilles dans des fourreaux creux, emplies de verveine. Je lâche la garde de ma fine rapière et opte finalement, pour un stylet simple. Je fais mine de l'aiguiser avec une pierre tout en marchant, lentement et en sifflant un vieil air. Je sais que je me suis rapproché relativement vite du perchoir des créatures nocturnes. Aussi, je rate maladroitement, mon coup de pierre à aiguiser, me passant ainsi la lame dans la paume de la main. La blessure infligé en plus d'être volontaire et de ne pas paraître comme telle, est particulièrement sanglante.

-BON SANG DE BONSOIR! Pourquoi, il y a qu'à moi que cela arrive? Hein? On me le dit? Sapristi! La nuit était belle et douce et me voilà salement coupé... (énorme soupir et grommellement indistincts)

Mon apparence de chasseur et mes stratagèmes, étaient bien ficelé. Je suis un Venari chevronné et rare ont été les fois où je n'ai su faire prendre les vessies pour des lanternes. Ou bien les nuages pour des oiseaux, bien que cela ne soit qu'une façon de parlé.

Ne resterait plus qu'a attendre la réaction de ses Nosphéras qui à l'allure générale, vue du coin de l’œil me semble être des femmes. La lune leur découpant la silhouette joliment. Mais ce soir, je ne serai pas arrêtés par elles.

S'il le faut elles mourront!


_________________
No victory without suffering, no freedom without sacrifice!

Mon thème

                                 

                                     /l、              
                                   (゚、 。 7
                                    l、 ~ヽ
                                    じしf_,)ノ


Dernière édition par Z. le Ven 11 Jan - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Blackwood

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Ven 26 Oct - 3:13

S'il y avait bien un seul pouvoir que j'avais développé c'était de lire dans les pensées de Raven et ce n'était que le seul fort heureusement. Il était déjà assez compliqué d'avoir ce pouvoir puisque je ne le contrôlais pas, il existait pour me permettre de mieux la comprendre et c'était mieux ainsi puisque jamais je ne me trompais en faisant une erreur qui ferait qu'elle me détesterait. Ses pensées me fit sourire quand elle se questionna à propos de ces sentiments qu'elle ressentait à ce moment-là. Tomberait-elle enfin pour moi, pour que je puisse enfin lui faire vivre l'amour ou devrais-je encore attendre quelques années afin que ces sentiments se renforcent? Je me le demandais bien, ma vie n'avait tournée qu'autour d'elle depuis la mort de mes parents face aux Lettres. Je les détestais à en mourir, je ne voulais pas croiser leur route, cette odeur que j'avais sentie le jour où je les avaient trouvés sans vie, mon frère m'ayant défendu de me mettre à leur poursuite étant donné mon jeune âge et mon inexpérience. Je n'étais pas devenue assassin de l'Empereur pour rien. J'allais les venger un jour mais j'espérais qu'il ne soit pas si près que cela. J'avais hâte de partir chasser avec ma belle Raven, cette nuit allait être inoubliable comme je le lui avait dit, je le sentais au plus profond de mon être.

J'avais senti que Raven devenait de plus en plus sadique en passant du temps avec moi, mais cette folie qui pouvait s'éprendre de elle, serait-ce bien de la connaître ou serais-je plutôt menacée par celle-ci? Je la regardais sourire après que je lui aille dit qu'elle aurait du se nourir pendant le voyage.

«- Mais tu sais que je m'inquièterais toujours pour ça, tu le sais bien, je n'y peux rien c'est comme ça. Quoique tu fasses en lien avec ça, j'aurais toujours peur de te voir succomber à cela, je ne supporterais pas de te perdre. Ça me ferait perdre la tête et peu de gens s'en sortirait vivant. »

Je mettais toute mon énergie pour qu'elle comprenne enfin mes sentiments pour elle, mais comme toujours elle n'était pas encore sure de ce qui se dégageait de moi. Je la regardais se trémousser sur place sachant qu'elle avait vraiment envie de sauter sur l'occasion de chasser ses humains et de les faire souffrir pendant leur mort qui serait lente à ce moment. J'humais l'air afin de me préparer et je sentis une odeur que je n'aurais pas voulue sentir. Je savais pourtant que de vider ses humains aurait été une partie de plaisir, si cet individu là n'aurait pas été là.

«- Nous sommes beaucoup trop dangereuse pour la beauté qui nous accompagne. Mais il faut être patientes sur ce coup-ci ou nous y laisseront la vie... »

J'entendais désormais les pas de cet individu qui venait gêner mes plans. La haine se peint sur mon visage pourtant si calme quelques instants plus tôt. Pourtant malgré l'absence de vent je sentais ce parfum suave d'un homme expérimenté sachant a qui il avait affaire. Tout en espérant qu'il n'avait pas remarqué notre présence, c'étais là mon souhait en ce moment. Avec Raven qui cherchait mon regard, j'essayais de rester calme, de ne pas montrer ma peur face à lui. Je ne pouvais me décider à descendre et j'empêcherais Raven d'en faire autant, même si je devais y périr pour la protéger. L'odeur du sang frais m'emplie les narines et me rend folle je regarde plus bas et le vois se rapprocher de nous, tout en sachant qu'il y avait quelque'un d'Ansil qui était de nous mais quand même assez loin pour ne pas nous remarquer encore.

«- Il joue avec nous ce sale chasseur, on ne doit rien faire, on doit s'éloigner et vite, je ne supporterais pas de le voir te faire du mal, part devant c'est un ordre... Je te rejoins mais ne reste pas ici, je t'en supplie. »

Je la regardais dans les yeux, la suppliant du regard, aussi empli de tristesse qu'il le pouvait. Je me mordis la lèvre si fort qu'une goutte de sang perla et glissa sur mon visage. Je ne pouvais continuer ainsi sans que la soif de vengeance ne s'empare de moi. Je devais partir loin, loin de cet homme, nous n'étions pas en mesure de le battre maintenant.

«- Va en enfer, pourriture! Va hanter les souvenirs d'une autre personne, mais fiche moi la paix, toi le hunter, mériterait de mourir, mais je ne suis pas de cet humeur ce soir... »

J'avais dit cela de façon à ce qu'il puisse m'entendre préférant lui signaler que nous n'étions pas un danger pour lui, du moins en cette nuit. Ennemie mortelle, je lui méritait bien ce titre, on ne décime pas ma famille sans qu'il n'y ai des résultats aussi flagrants que celui-ci. Je voulais verser son sang mais je nécessitais plus d'entraînement, plus de missions difficiles, pour atteindre mon but. Sur ces dernières paroles, je sautais sur une branche plus loin après que j'ai vu Raven inquiète.


Dernière édition par Lucy Blackwood le Mer 31 Oct - 1:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mar 30 Oct - 23:09

J'étais si curieuse, tout à coup... Une nouvelle odeur, une nouvelle personnes... tant d'humain dans cette forêt si près d'Ansil... Se planifiait-il quelque chose? Non, ils n'étaient pas assez nombreux... Mais je n'avais aucune idée de ce qui se passait... J'avais une telle envie de savoir... Et cette odeur de sang! Quel odeur! Que d'envie de s'en délecter enfin! Une chasse, une proie! J'avais une envie pressante de tuer. Je me sentais submergée par ce que j,appelais la folie écarlate, un sifflement strident bloquait mes pensées. Tout ça se passait uniquement dans ma tête, évidemment. Je n'arrivais plus à penser correctement. La seule chose dont j'avais envie, c'était de sauter, et le tuer, le transpercer avec Sanguine... Non. Pas avec mon épée. Cet homme devait s’attendre à quelque chose, autrement, il ne serait pas là à faire le pitre dans la forêt près de la ville la plus dangereuse pour les humains. On ne pouvait pas être étourdi à ce point... Non, il allait se douter de l'attaque. Il fallait que je le surprenne... avec mon bras gauche... Cela aurait été parfait. Quelles sont les chances qu'un vampire soit doté d'un tentacules à pointe tranchantes à la place du bras? Ça ne cours pas les rues. Ma bouche s'entrouvrit. Je sentais la salive se retirer de ma bouche. Elle s'asséchait. Déjà, je me plaçais pour sauter. Je voulais sa mort, je voulais son sang! J'allais sauté...

Mais la voix de Lucy me fit relever la tête vers elle. Je sortis de cet état mental. Je clignai plusieurs fois des yeux très rapidement, et je secouai la tête. Qu'est-ce qui m'avait prit? Pourquoi une si grande envie de tuer? Je sentais toujours l'odeur du sang, et j'avais encore envie de boire... mais... Cette façon de devenir sauvage... Mon esprit s'était si embrouillé... J'eus du mal à me concentrer sur ce qu'elle me dit à propos de l'homme en bas. La seule chose que je retint fut le mot "chasseur", ce qui m'amena à me poser la question ; Qu'est-ce qu'un Hunter ferait par ici? Aussi puissant soit-il, tourner autour d'Ansil n'est jamais une bonne idée...

Puis, je tournai mon visage vers Lucy. Elle me suppliait de partir.

"Mais Lucy, on-..." Elle me dit que c,Était un ordre? C'était l'une des choses qui me déplaisait. me faire donner un ordre. Mais cette fois, je ne fis pas de cas. Elle était sérieuse. "Lucy, on ne peut pas... " Elle me suppliait. La situation me dépassait. Comme je m'ennuyais des jours ou mes missions n'étaient que d'assassiner tel personnes ou tel autre, et où ce genre de situations ne me tombait pas dessus! "... alors que vas tu faire?"

Je la fixai, d'un air ébahis. Comment pouvait-elle être... ainsi? Je ne l'avais jamais vu tel qu'elle était aujourd'hui. Était-ce cet homme? Quelle question stupide, bien évidemment que c,était lui. J'étais au prise avec un dilemne. Partir avec elle, ou rester? J'avais tant envie de comprendre... Mais d'un autre côté, si nous allions ailleurs, cette situations serait terminé.

"..." Je n'arrivais pas à parler. Je vis Lucy partir, en proférant des insultes à l'intention de l'homme. "Lucy!" Je tendis la main vers elle, comme pour la rattraper. Qu'est-ce qu'elle faisait? Pourquoi tant de panique chez elle? Je frappai sur l'arbre, en colère. "Eh merde..."

Que faire, maintenant? Suivre Lucy, ma meilleure amie? Rester et combattre cet homme? Je me demandais vraiment quel choix je devais faire. Le combat était hors de question, je n'avais pas du tout l'intention de me laisser emporter une seconde fois par ce que je croyais être ma folie. Il fallait que je trouve autre chose... Je ne voulais pas quitter Lucy. Pas maintenant. Son état me paraissait très peu recommandable, même pour elle. Je soupirai, avant d'étendre mes ailes rouge, et de m'envoler vers le haut, laissant tomber une plume au passage. Je pris un peu d'altitude, avant de soupirer. Que faire, maintenant? Évidemment, je décidai de retomber, tout simplement. Je devais lui parler. Cet homme m'intriguait tant... Un humain en territoire vampire! Et si près de la capitale! Il y avait toujours des humains qui s'éloignaient trop, mais toujours en groupe. pas seul, en jouant aux simple d'esprit! Non. Quelque chose clochait, et je devais savoir quoi...

Je retombai rapidement au sol, face à l'homme devant moi. Mes ailes de plumes rouges disparurent dans mon dos, et je me relevai, pour, enfin, avoir un visuel sur cet homme qui avait créé une tel... peur, ou haine chez Lucy, je ne savais quel sentiment il lui avait inspiré. J'espérais de tout mon coeur qu'elle n'allait pas tenter de l'attaquer. En le regardant de haut en bas, son accoutrement me fis comprendre que non, ce n'était pas un imbécile. Il dissimulait probablement beaucoup de choses, sous son manteau. Et probablement un arsenal capable de tuer un vampire. C'était évident. Il nous attendait. Et, très probablement, je sentais que je deviendrais peut-être la proie, en cette soirée. Un sourire s'Afficha sur mon visage à cette pensée. Que de sensation forte, ce soir...

"Même pour les plus puissants hunters..." Je m'approchai d'un pas lent, commençant à lisser ma cape du bout des doigts. Je baissai les yeux vers lui, avant de les remonter vers son visage, toujours en affichant mon sourire. Contrairement aux apparences, j'étais plus que prête à parer une éventuelle attaque. Mais bien sûr, il ne savait pas que j'avais un atout caché. Je me décidai finalement à terminer ma phrase. "... Trainer autour D'ansil n'est jamais une bonne idée... Mais je m'égare! Vous n'êtes qu'un chasseur, à en croire votre déguisement... non?" Mon sourire restait. Je ne me voulais pas menaçante. Je n,avais pas envie d'un combat ce soir, j'avais envie de boire. "Or, je me demande quelles raisons auraient un chasseur "sans armes" ferait dans une forêt sans gibier valable...?"

Je jouais la femme calme et posée, alors que mon coeur battait à la chamade. Cependant, je ne jouais pas de jeu. J'étais vraiment, en ce moment, celle que je prétendais être. Je me posais ces questions, et j'espérais les réponses, et si possible, oublier le bain de sang des deux côtés...

"Dites moi honnêtement ce qui vous amène ici ce soir, monsieur...?" Alors que je discutais, j'espérais que Lucy ferait son apparition, et qu'elle ne serait pas... sanglante.

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Z.
zZz...
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 06/07/2012

Feuille de personnage
Faction: Lettres/Venari.
Niveau: 10
Point de Vie:
280/350  (280/350)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Jeu 8 Nov - 0:53

Ma ruse, ne fonctionne pas vraiment comme prévu. Je me serais attendu à être ignoré ou bien pris d'assaut par les sangsues. Au lieu de cela, j'ai le droit à des insultes incertaines et sans éloquence de la part de la moins impressionnante des deux femmes. Presque insultant considérant tous les efforts fournit pour ma prestation. Je suis vexé!

Je crois que je vais devoir sévir avec cette jeune femme impolie. Je ne suis pas homme dont on peux disposer comme on le souhaite, selon ses humeurs ou ses envies. J'ai eu envie de donner un spectacle intéressant et voilà que l'on me jette des tomates et des œufs verbaux et que l'on me rate en plus!! Quelle honte!! Et en plus, cette... cette chose, se sent obligé de dicté la conduite de sa compagne sans lui laisser le choix de ses actions. Quelle pratique frustre et barbare!

Décidément certaines personnes personnes ce soir cherche à se faire corrigé et sans coup férir! Lorsque l'on assiste à une prestation aussi éloquente et sublime on se doit de garder le silence et d'attendre la fin avant de juger l'acteur à son jeu. Ah! Moi qui me sentais d'humeur si guillerette, me voilà en train de sombrer et de m'abandonner à mes sombres desseins de mort et de violence. Mais elle l'auras bien cherché cette polissonne!

La voilà cette femme impertinente, qui se prévaut d'un souvenir dont je ne suis pas l'auteur. Elle étend la vile mémoire à mes actions. Je ne suis pas cet être qui vint un jour la faire choir de son perchoir. Je suis bien mieux et fort plus subtile et délicat à mes heures perdues. Je sent une hésitation dans l'air, la seconde vampire vacille entre partir et suivre les viles recommandations de son amie ou bien à venir à ma rencontre.

Pourquoi pas chère enfant? Au fond, je mérite ton respect n'est-ce pas? Qui donc autre que quelqu'un autre que moi viendrait si près de la ville des sangsues? Bonne question mais vain effort car nulle réponse offerte sur un plateau ne viendra. Je suis en mission et pour de bon! Mon maître, mon associé te salue. Et vous en avez toutes deux de la chance que ce soit moi et non, A. Trêve de babillage théâtral et que le rideau s'écarte sur mon passage.

La première est déjà en mouvement, elle panique et s'envole vers le firmament. Mais son amie, elle, descend et viens à ma rencontre, elle a du cran. La voilà s'adressant à moi curieuse et légèrement prudente:

- Même pour les plus puissants hunters... Trainer autour D'ansil n'est jamais une bonne idée... Mais je m'égare! Vous n'êtes qu'un chasseur, à en croire votre déguisement... non?

- Un déguisement? Mais non je ne suis pas déguisé comme vous dites. Je suis un trappeur, je chasse au collets ce qui explique le manque d'armes. Voyez, j'ai une gibecière. Mais comme vous avez dit il n'y pas grand-chose dans les parages. Excepté bien sûr, votre charmante présence. N'étiez-vous pas deux à l'instant? Où est donc passer votre compagne?

Mon regard ce fait insistant sur les derniers mots et mes yeux s'étrécissent imperceptiblement, contenus d'une menace silencieuse. Je sais qu'elle le sait aussi. J'ai pris la peine de mentionner l'autre présence au féminin afin qu'elle sache devant qui elle se trouve. La mascarade n'est probablement amusante que pour moi mais, tout de même que serions-nous sans tous ces petits à côtés qui font le charme unique de tous? J'enchaîne sur un tout autre ton, plus raffiné, même cultivé, en disant:

- Prendriez-vous un rafraîchissement? Il est bien tard et cette promenade dans les bois vous as surement éreinté vampire. Tenez voici venir pour vous la coupe de mon sang.

Je hausse les sourcils et sourit malicieux en lui tendant une coupe sorti de ma gibecière, que je viens tout juste de remplir à ma paume meurtrie.

- En ce qui attrait mes affaires dans la région, disons simplement, que je suis messager et à la fois trappeur. Je suis en fait bien des choses. Mais ce que je ne suis pas, c'est dangereux pour vous du moins. Tout du moins jusqu'à ce que vous en décidiez autrement. Moins vous poserez de questions et plus la légende sera vivace et belle. C'est quand la réalité fait surface, et que cette vérité fait irruption que l'on réalise soudain l'erreur commise. Ce n'est pas tout cela, mais j'ai des affaires à régler.

Je dépose le gobelet d'argent ciselé à ses pieds et j'utilise tout mon savoir faire de Hunter, pour bondir en avant sautant par-dessus sa tête à une vitesse inhumaine et je me fond dans la noirceur et les ténèbres environnantes. Je sais que je ne fais aucun bruit et que je ne laisse aucune traces ce n'est pas la première fois que je dois agir de la sorte.

Je ne tarde pas à apercevoir dans le lointain, une silhouette féminine et paniqué qui se déplace rapidement et jette de fréquent coups d’œil derrière elle. J'ai une mission et celle-ci doit primée mais je me sent obligé en même temps de ne pas laisser cette femme impunie qu'elle soit vampire ou non. Elle m'a insulté et elle ose se sauver afin de ne pas affronter opposant honorablement en face à face. Elle a peur et je peut goûter cette peur dans l'air. Je dois prendre une décision rapide, car je sent que bientôt l'autre me rattrapera.

Je me contente alors de m'arrêter et de viser soigneusement et je lance une douzaines d'aiguilles trempé dans des fourreaux lubrifié d'huile de verveine pure. Je sait que cela est bien peu comme attaque, mais elle me servira de diversion. Les aiguilles font un bruit sifflant pour qui sait entendre. Je profite de cette distraction pour dégainer ma rapière et tirer mon plomb creux emplis de sang de mort en direction de la nuque de cette dame vampire. L'attaque auras été quasi simultanée et aura durée moins de cinq secondes.

Je ne prends pas le temps de voir si elle a pu tout évité, car je sais que c'est impossible mais je jette derrière moi un rire sardonique et j'ajoute:

- La prochaine fois, que vous utiliserez la parole tâchez d'être certaine que vos mots feront mouches tout comme je viens de le faire!

_________________
No victory without suffering, no freedom without sacrifice!

Mon thème

                                 

                                     /l、              
                                   (゚、 。 7
                                    l、 ~ヽ
                                    じしf_,)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Blackwood

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Dim 18 Nov - 2:13

La panique avait pris l'emprise de mon corps et m'obligeait à fuir. J'avais vu le regard de cet homme après que je lui ai dit ces mots qui étaient sortis de ma bouche malgré moi, j'avais pris peur en voyant qu'il n'avait vraiment pas apprécié ceci. Raven n'avait pas eu le temps de partir que j'étais déjà en fuite. Des sueurs froides parcouraient mon dos me rendant compte que j'avais probablement été trop loin cette fois et que je n'aurais pas du provoquer cet homme qui avait si froidement assassiné mes parents. Mon frère m'avait toujours mise en garde le jour où je pourrais rencontrer cet homme, il savais que je perdrais la tête et que je ne verrais que le rouge du sang répandu sur le sol lorsque j'ai découvert les corps de ces êtres que je chérissais tant et qui m'avait tout appris pour que je devienne une femme assez forte pour traverser les épreuves jusqu'à aujourd'hui. Mon corps refusait de m'écouter et voulait simplement s'enfuir le plus loin possible tout en espérant que la femme que j'adorais plus que tout ne subisse rien de grave faisant que je me sente coupable jusqu'à la fin de ma vie.

Quand je regarda derrière moi, je vis que Raven était descendue pour aller voir le chasseur que j'avais si gentiment insulté. Que faisait-elle si près de l'ennemi alors que je lui avait clairement signifié qu'elle devait partir se réfugier ailleurs. Je vis après plusieurs regards jetés en arrière que celui-ci se dirigeait vers moi, n'ayant à peine pris le soin de s'occuper de ma meilleure amie. J'entendis un coup de feu, qui me fit changer de direction, mais je reçu des aiguilles qui me brûlerent la peau comme le feu et me firent lâcher un cri de détresse plus fort que je ne l'aurais voulu. Je m'arrêtais sur une branche haute d'un arbre et entrepris d'arracher ces choses qui m'empêchait de continuer ma route. J'hurlais du plus profond de mon être cette douleur qui me déchirait encore plus quand je tirais sur ces aiguilles, une odeur déplaisante me parvenait de ces petits bouts de métal. De la verveine, comment avais-je pu ne pas y penser immédiatement, je me mordis la lèvre pour étouffer mes cris, qui devaient déjà m'avoir fait repérer. Je ne pensais qu'à fuir mais sans Raven à mes côtés ce serait plus difficile.

«-RAVEEEEN!!»

J'hurlais son nom pour qu'elle m'entende et comprenne qu'elle devait s'en aller. Je sentais qu'elle était hésitante, mais je ne pouvais m'empêcher d'essayer de me relever pour continuer ma route, ma jambe m'élançait et me ralentissait. J'entendis les feuilles crépiter au sol et je regardais sous moi. Il était là, m'observant comme si j'étais un monstre.

«- Pardonnez-moi, je vous en prie, mais face à vous je suis impuissante, vous m'avez pris ma famille, sans remord, alors que je n'étais qu'une enfant, votre odeur m'a rappellée ce souvenir dont je n'aurais plus jamais vouloir ressentir. Votre organisation m'a tout pris, mes parents, mon frère. Tout ça pour qu'enfin je puisse voir le regard de celui qui les avait tant torturés, ils étaient à peine reconnaissable quand je les ai enfin trouvés. Je ne voulais pas dire ces mots qui malgré moi vous on atteints. Là n'étais pas mon intention, u combat maintenant ne serait pas digne puisque je n'ai pas encore la force de vous affrontez. Pardonnez-moi, mais laissez moi vivre.»

Les larmes coulaient le long de mes joues lorsque je dictais ces mots douloureux sortant de ma gorge. Je voulais vivre pour voir le sourire de Raven encore une fois, après que l'on ai réussi à partir. Les pas venant du palais se rapprochaient de plus en plus et je pouvais maintenant sentir la présence de ceux qui étaient venus nous retrouver à quelques mètres de moi, ainsi qu'un regard se poser sur moi venant du loin. Je savais qu'il avait vu ma blessure et qu'il était sur le point d'élaborer un plan pour venir me récupérer. Un sourire entravé par les larmes s'afficha sur mon visage alors que je croyais pouvoir être sauvée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mar 11 Déc - 15:44

Les paroles de cet hommes ressemblaient d'avantage à un poison craché en plein visage qu'à une discussion soutenu. Ses gestes, sa façon d'être... Peut-être que j'étais susceptible? Je me sentait attaqué par cet homme, comme s'il sentait qu'il était supérieur. Cela m'agaçait énormément. Néanmoins, plutôt que de risquer une attaque quelconque, je me contentai de serrer les dents, derrière mes lèvres fermées. Et maintenant, il me donne sa coupe de sang. L'homme la dépose au sol, et saute par dessus moi, à ma grande surprise. N'ayant eu aucun temps de réaction pour agir, je le regardai sombrer dans la nuit, avant de me reporter vers la coupe, la regardant, avant de me pencher...

Puis je me redressai violemment, bottant la coupe d'un coup de pied, l'envoyant valser dans les airs, et se frapper contre un arbre. Le liquide rouge s'étendit au sol, virevoltant dans les airs, tâchant le feuillage, et le sol. Je soupirai de colère. Pour quoi me prenait-il, bon sang? Pour un satané chien qu'on nourrit à la gamelle? Comme un chien de garde qu'on amadoue avec une bonne tranche de viande saignante? Une insulte. Voilà ce que c'était. Une insulte pur et simple, violente, bourdonnante à mes oreilles. Me rappelant ses mots, son poison vocal. Cet humain se croyait-il donc si supérieur que pour lui, un vampire ne restait qu'un animal? Il allait peut-être voir, aujourd'hui, que même un animal "primitif" peut être dangereux...

Je me jetai finalement dans la direction où était disparu l'humain qui m'avait si doucement offert son sang. J'aurais du tremper Sanguine à l'intérieur de sa coupe, ainsi j'aurais peut-être put retracé cet homme rapide.. et maître dans l'art de la cachette. Où était-il, maintenant? Je devais le retrouver... Il n'avait pas du tout répondu à mes questions. Je voulais en savoir plus sur celui-ci... Dans une conversation civilisé, à tout le moins...

En me jetant toujours vers l'avant, là où je croyais avoir aperçu pour la dernière fois la silhouette sombre de l'humain, j'entendis ce qu'on appelait un coup de feu. Mes pas s'arrêtèrent. C'est à ce moment que j'entendis le hurlement de Lucy... À travers toute ce chaos, j'en avais oublié que je n'étais pas seule... Lucy m'accompagnait... Il avait donc attaqué ma meilleure amie... Mes ailes rouges s'élevèrent dans mon dos, et je dégainai Sanguine, avant de me jeter vers l'avant, en courant, m'aidant de mes ailes pour me porter plus loin.

Et c'est là que j'eus le réflexe de me concentrer, comme lors d'une mission d,assassinat. Mes yeux se fermèrent une demi seconde. Je n'entendit plus rien pendant les secondes qui suivirent. Que le battement des mes ailes. Que mon coeur, pompant mon propre sang, ma respiration lente, détendue. Puis, au final, le son que je cherchais, et l'odeur... Un battement de coeur. Celui-ci ne m'appartenait pas... et après un cri comme celui de tout à l'heure, il était évident que ce coeur n'était pas celui de Lucy, mais bien celui de l'homme que je cherchais. Un nouveau battement de coeur. Une cadence lente, trop lente pour appartenir à quelqu'un en panique. Ma cible était droit devant. Je ne la voyais pas. Néanmoins, l'odeur de son sang ne trompait pas, et son coeur, pompant doucement le sang dans son corps, et plus précisément, vers sa plaie... Mes yeux reflétaient la rage que je ressentait envers ma cible, envers la personne à qui je voulais arracher la tête, juste après l'avoir questionné... d'un geste rapide, je levai Sanguine de ma main droite, me préparant à donner un coup d'estoc à cet humain. Je savais qu'il était au courant de mon arrivée. J'étais sûr qu'il m'avait vu arrivé depuis des lustres déjà... Mais Sanguine me semblait la meilleur option...

Toujours le bras levé, je passai finalement le dernier pas vers ma cible. Le seul son qui me paraissait audible était celui de mon battement de coeur, et du sien. J'étais suffisamment proche pour attaquer avec ma lame, qu'il serait en mesure de parer aisément. Alors que mon bras faisait le mouvement d'extension pour aller frapper de la pointe de ma lame vers son épaule droite, le mouvement s'arrêta un centième de seconde. Imperceptible pour la majorité des gens, mais pour cet homme, qui semblait être un assassin expérimenté...

Le coup d'estoc à partir de Sanguine ne vint jamais à l'épaule de cet homme. Il ne frappa pas non plus la lame que je supposais en train de parer. C'est mon bras gauche qui, perdant sa forme de bras, prit rapidement la forme d'un fouet tentaculaire, avec une pointe acérée, qui fut projeté vers le mollet de ma victime. Mon but était de le transpercer jusqu'au sol, et ainsi l'immobiliser. Je restai dans cette position un moment. Je savais que mon bras avait percé le sol. Mais la jambe... c'était une autre histoire. L'avait-il vu venir?

Au même moment, une autre partie de mon esprit analysait ce que je venais d'entendre de la part de Lucy... Était-elle vraiment là, en train de supplier pour sa vie? ma tête se releva. Je vis, effectivement, la silhouette de mon amie, non loin. Une moue de colère s'appliqua sur mon visage. Comment pouvait-elle? Comment osait-elle proférer de tels blasphèmes!?

"Lucy... comment... Comment peux-tu...?"

Je soupirai. Mon bras reprit sa forme normal, quittant le sol, et ma potentiel victime. Je fis volte-face vers l'humain, me plaçant en position de combat. Le tout me prit à peine une seconde, mais c'était suffisant pour me faire attaquer, s'il était en mesure de le faire.

"Je ne sais quels sont vos talents, Humains. Quoiqu'il en soit, vous avez réussit à supprimer toute volonté à mon amie..." un sourire s'afficha sur mon visage. "Je crois cependant être en mesure de vous offrir une résistance pendant ne serait-ce que quelques minutes, le temps de découvrir vos motifs dans cette région... Ou alors, vous répondez enfin à ma question?"

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Z.
zZz...
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 06/07/2012

Feuille de personnage
Faction: Lettres/Venari.
Niveau: 10
Point de Vie:
280/350  (280/350)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Ven 11 Jan - 16:45

-Vous êtes pathétique chère damoiselle, vous voir en larmes ne me cause ni chaud, ni froid, mais je dois tout de même mettre en surbrillance les éléments suivants: je ne suis pas celui qui a abattu ces quelconques personnes cher à vos yeux. Mais je dois dire, que au vu de toutes celles que j'ai tuées, il me serait laborieux de retrouver le nom ou la description de qui que ce soit.

Tout cela pour en venir au fait que, je ne suis ni en mesure de vraiment démentir, ni vraiment en mesure de confirmer que ces gens, qui vous importait sont morts de ma main. Que la réponse vous satisfasse ou non, il n'en demeure pas moins, que je ne puis me permettre ce soir de vous accorder le respect et la réparation par le sang que votre cœur désire sûrement.

En outre, je me dois, de vous laisser baigner dans votre douleur jusqu'à notre prochaine rencontre. Et maintenant excusez moi mais je dois accueillir une autre invité et ce, avec tous les égards possible. Veuillez agréez mes plus sincères salutations et mon plus grand dépit de vous voir autant dépourvu à la fois de talent et de dignité!


Z., s'incline alors en pensant, à quel point il est dommage d'en attendre trop de la part des Nosphéras, qui ne sont après tout, que des créatures viles de nature et empreinte d'une suffisance feinte, gouverner par une volonté faible. Subitement, à la dernière seconde, il la sent, sa présence, il entend les mouvements de son corps derrière lui. Elle approche et elle doit être outrée et cette loque à mes pieds devait être son amie ou une parente, qui sait ? La vie nous réserve tant de surprise!

Surprenante créature! Elle est douée, elle a réussi à concilier sa présence jusqu'à la dernière seconde et ce coup d'estoc de l'épée, est une feinte parfaite! Enfin une personne avec un potentiel. Quelle chance que notre contact, nous ait parler de cette botte secrète. S'il était advenu que je fusse parti sur cette mission sans cette information, peut-être cette dernière aurait-elle pu me surprendre et même m'égratigner? Bref, il est toutefois, réconfortant de voir quelqu'un ici qui sache se battre avec cran et panache! Je trouve presque dommage que notre contact, nous est averti de cette curiosité finalement.

Cela m'ennuie tout de même au plus haut point, je n'ai eu qu'à détourner du plat de ma main son bras fouet, pour lui faire rater sa cible et puis pour ce qui est du coup d'épée il m'a fallu seulement m'accroupir dans le même mouvement. Et je n'ai pas vu l'intérêt de lui porter un coup saurais été malpoli de ma part.

- Si je ne devais pas être autant pressé par le temps si cher aux yeux de mon ami, je resterait probablement plus longtemps. Car après tout, une personne comme celle-ci, pourrait me fournir une société intéressante. Il est regrettable, que je doive, mettre fin à ses bacchanales aussi promptement. Pourquoi? Pourquoi, ne la testerai-je pas? Les augures, sont avec moi et je fais ainsi une pierre deux coups non? Et tel un ivrogne, je pourrais me saouler à loisir de son talent durant quelques instants! Une occasion rare par les temps qui courent.

Holà, j'ai penser à voix haute là non? Veuillez m'excuser, vous disiez, j'étais perdu dans mes pensées à et puis non rien laisser tomber.


Il s'élance alors à la vitesse de l'éclair en dégainant sa lame et fait feux de son pistolet intégré dans la garde et enchaîne sur un coup de porté de bas en haut, de l'aine gauche à l'épaule droite dans son mouvement. Il ne prend pas le temps de vérifier si ses coups ont toucher la cible. Il continue d'avancer, jusqu'à être au corps à corps et frappe de son poing gauche ganter d'argent directement au sternum de sa cible! Il ne peux le jurer mais vu la vitesse son assaut et la force qu'il a mis dans ses coups, il a cru entendre un craquement sous la zone d'impact!

Puis ensuite, pour s'écarter de son adversaire, il utilise de nouveau son poing gauche et percute avec une violence inouïe le menton de la jeune femme. Il effectue un balaiement de sa jambe gauche dans le but de faire tomber son adversaire au sol. Il bondit ensuite en arrière en position défensive trop vite pour que son adversaire puisse-le toucher, simultanément, il sort une balle d'argent de sa gibecière et, il recharge son pistolet de garde. Puis fais de nouveau feu en direction de la femme aux ailes de sang.

Puis, il rengaine lentement son arme et observe le résultat un instant et empoigne rapidement une douzaine d'aiguilles dans chacune de ses mains et les lancent devant lui, sur sa cible. Sans attendre, de voir les résultats. Il se tourne vers l'autre jeune femme prostrée au sol et lui assène un violent coup de pied au visage.

- Ce fut intéressant de jouer avec vous tous. J'ai bien aimer, mais hélas mes affaires m'appelle alors à moins que vous ne vouliez jouer la revanche du combat singulier maintenant, je vous recommande humblement de panser vos plaies et de revenir à un autre moment qui sait peut-être nous reverrons nous.

Il souri alors en se retournant vers la femme au bras-fouet, il songe pour lui-même, qu'il y est aller joyeusement fort mais il évalue les dégâts et peux affirmer avec certitude qu'elle survivra, il a certes, peut-être fracturer le sternum mais il ne l'a sûrement pas briser et le reste c'était du vent, de la poudre aux yeux. Une personne chevronner devrait avoir pu en minimiser les effets









_________________
No victory without suffering, no freedom without sacrifice!

Mon thème

                                 

                                     /l、              
                                   (゚、 。 7
                                    l、 ~ヽ
                                    じしf_,)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Blackwood

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Ven 11 Jan - 18:15

Me faire dire que j'étais pathétique alors que j'étais une des meilleures assassins de l'Empire, je reçu ce commentaire comme un couteau qu'il tournait dans ma plaie.

« -Mais pourtant vous avez l'odeur de celui qui a abattu ces gens à qui je tenais. »

Ce qui m'inquiétais plus à ce moment, c'était Raven cachée jusqu'au dernier moment et qui comme je la vis, échoua dans son attaque surprise, je ne pu m'empêcher de froncer les sourcils, sachant qu'il était rare que les gens soient au courant de son bras démoniaque, je voulais attaquer également mais dans l'état que ma jambe était je ne pouvais rien faire, la douleur était trop intense pour que je puisse songer à bouger quelques secondes.

« -Et vous saurez, Monsieur que vous ne me voyez pas la dans le meilleur état dans lequel je puisse être, je n'avais nullement l'intention de me battre ce soir. Je peux vous garantir que la prochaine rencontre ne sera pas aussi indigne que celle que vous avez eu ce soir. »

Je regardais ce combat impuissante sans pouvoir aider la femme que j'aime, ce qui me rendait furieuse puisque je m'étais jurée de la protéger quoi qu'il arrive. Je regardais l'humain s'en prendre à elle et il ne se ménageait pas, il voulait la blesser sans la tuer. Il me tentait d'utiliser mon fouet afin de bloquer son bras pour qu'il ne puisse pas l'attaquer une fois encore. Je fis alors une tentative pour sortir mon fouet de son attache et tout cela j'essayais de le faire sans produire le moindre bruit, gardant encore mon regard sur ce chasseur qui nous attaquait sans vergogne. J'entendis un craquement venant du corps de Raven, je savais que ce coup qu'il lui avait porté en était la cause, je réussis finalement à avoir mon fouet dans ma main prêt à étre utilisé, je savais qu'il allait porté un autre coup avec son poing armé d'argent. J'utilisais mon arme afin de stopper son mouvement avant qu'il n'ait pu atteindre le menton si parfait de celle qui j'espérais accepterais de partager son coeur avec le mien. Je refusais de le voir l'attaquer encore et encore tout en restant là à regarder, c'étais impensable de ma part, je devais faire quelque chose.

« -Vous ne la toucherais plus jamais je peux vous le garantir, si jamais l'on... »

Je fus interrompue par un coup de pied que je reçu au visage, me faisant voir quelques étoiles. J'étais étourdie et je ne voyais plus clairement ce qui se passait, mais j'entendis encore une fois les paroles glaciales de cet homme qui disait s'être amusé. J'étais fâchée et cela devait se lire sur mon visage alors que je pris le temps de cracher le sang qui était dans ma bouche à cause de ce coup de pied qui m'avait coupée la lèvre.

« -Allez-vous en! On se reverra bien un de ses jours... Et je vous garantis que je ne serais pas aussi incapable. »

J'attendis qu'il soit parti et je rampa pour aller retrouver Raven qui était allongée sur le sol suite à cette attaque, je pris le temps de lui enlever les aiguilles qu'il lui avait lancé, et les mêmes qui étaient toujours dans ma jambe, je n'y portais pas attention préférant plutôt m'occuper d'elle que de moi en premier.

« -Raven, pardonne-moi, je t'en pris. Je n'ai pas voulu mal faire, mais il semblerait qu'il l'ai mal pris, je ne voulais pas mourir en t'abandonnant seule à lui. Tu peux au moins comprendre mes sentiments à ce moment-là, non? »

Je continuais de la soigner légèrement, tout en entendant les pas de ses chers vampires qui devaient être à notre recherche, ils étaient tout près et devaient probablement sentir l'odeur du sang qui nous accompagnait toutes les deux. Je pris finalement la peine d'enlever la douleur que je subissais en retirant ces aiguilles pleines de verveine. C'était douloureux, mais je m'empêchait de crier pour ne pas qu'on se fasse repérer à nouveau. Je pris Raven dans mes bras avec l'intention de retourner au palais, quoiqu'elle dise je continuerais ma route pour la porter.

« -Je te ramène ma belle, repose-toi! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mer 16 Jan - 20:26

Moi qui croyait avoir ne serait-ce qu'une mince chance de réussir à le toucher avec mon attaque, je vis mes illusions exploser comme un miroir sous l'impact d'un marteau. Comment? Comment avait-il pu, aussi facilement, éviter cette attaque? Comment avait-il pu la sentir venir... J'aurais cru qu'il n'y verrait là qu'une attaque à la rapière... Mais non, comme s'il avait lu mes pensées, il avait esquivé. Comme s'il s'y attendait. Je n'en revenais pas. Mon expression faciale devait probablement démontrer toute ma stupeur face à cette action... Et une nouvelle fois, ses paroles me parurent étrange, pour finalement réaliser qu'il pensait à haute voix. Plus les évènements s'enchainait, et plus ce personnage me paraissait énigmatique. Cet humain était-il atteint d'une quelconque maladie mentale? Je n'aurai pas le temps de penser d'avantage sur ce sujet. Je le vois, immédiatement après s'être parlé à lui-même, en train de me foncer dessus, prêt à m'attaquer. La première de ses attaques est à peine perceptible. Il envoie, avec son arme, des projectiles dans ma direction. Je peux les entendre siffler dans le vent. C'est le seul son que j'arrive à percevoir, en ce moment... Tout le reste me semble si distant. Je n'avais ressenti un niveau de concentration semblable qu'une seule fois dans ma vie. Était-ce la sensation de la crainte pour sa vie...?

Je ne pouvais m'arrêter à penser à ça. Je ne perdrai pas ma vie ce soir. Au dernier moment, je fis un pas vers la droite, reculant ainsi de justesse de la trajectoire des projectiles. Je sens le plus haut d'entre eux siffler près de mon épaule. Un petit soupire s'échappa d'entre mes lèvres. J'avais au moins réussi à m'éviter cette attaque... Je me replaçai de la même façon qu'avant cette attaque, ou plutôt, j'essayai. Le temps me manqua, pour me placer convenablement. Je reçu un coup de poing magistrale au niveau du sternum. Mes yeux s'ouvrirent grand. J'entendis quelque chose dans mon corps céder. Probablement rien de grave, sinon, vu la position où il avait frapper, j'aurais été incapable de survivre, si la gravité de la blessure avait été plus grande. Je toussai sous l'impact, avant de me reculer. J'évite de très près le coup de poing, puis... Voilà Lucy qui se prend le coup... N'était-elle pas au sol, en train de geindre? En ce moment, une certaine rancoeur s'élevait en moi envers ma meilleure amie. Même vu son aide, mon regard se durcit lorsque je la regarde.

Mon regard se pose à nouveau vers mon Adversaire, dont je vois clairement l'attaque qu'il tente. Cette fois, c'est un sourire qui s'affiche sur mon visage. Cette fois il ne m'aurait pas. J'aurais pu planter Sanguine devant son pied, pour qu'il se coupe un peu. Mais non. J'étais trop occupé à me défendre. J'optai donc pour la roulade simple et efficace... Je regardai derrière, avec l'intention de le frapper... Mais il s'apprêtait à me tirer une nouvelle fois dessus. Plutôt que d'affronter ce nouveau projectile, je préférai opter pour une option plus simple... Mon bras se transforma en tentacule une nouvelle fois, et je le placer devant moi. La balle l'atteint, le perfore légèrement, mais ne passe pas au travers. La douleur fut indescriptible. Je sentis le parasite en moi en train de bouger sous la douleur, serrant au même moment mes organes internes... Je tentai de me relever, mais sans succès. Mon visage se crispa sous la douleur, alors que mes yeux se levaient vers l'homme que j'affrontais. Il avait gagné. Il le voyait, maintenant. Et comme s'il voulait se moquer de ma défaite, je le vis m'envoyer ses dards. Je n'eus pas le temps de faire quoi que ce soit. Je détournai la tête, histoire de ne pas en recevoir dans les yeux. Mon corps en entier en fut recouvert. Je ressemblais maintenant à un porc-épic... Je sentis une nouvelle fois la douleur m'envahir. Mon corps refusait de se lever, et commença à chanceler... Je me sentis tomber au sol, incapable de continuer le combat...

La rage s'empara de moi. Comment avait-il pu gagné, aussi facilement? Qui était cet homme? Je lui en voulait. J'aurais voulu lui arracher les yeux, lui couper chacun de ses membres, le jeter en bas d'une falaise. Je voulait sa mort par dessus tout! Il m'avait surpasser! Il était en mesure de me vaincre!

Puis, je réalisai soudain qu'il n'était pas la cause de ma défaite. Il était meilleur que moi, Certes. Mais c'est que moi, je n'avais pas été capable de prévoir ses attaques correctement. C'était moi qui manquait probablement d'entrainement, face à cet homme. d'une main, j'enfonçai mes doigts dans la terre. J'étais en colère contre tout. Pourquoi? Pourquoi ma défaite avait-elle été inévitable depuis le début? Qu'avait-il de plus? Je l'entendis proférer ses paroles une nouvelle fois. J'aurais eu envie de lui enfoncer Sanguine dans le dos, et de le tuer sur le moment... Je tentai de me relever, m'appuyant avec mon bras gauche sur le sol. La pression exercé sur mon tentacule fut suffisante pour faire sortir la balle qui s'était logé dans celui-ci... Au moins, elle était sortie, maintenant... Mais la douleur revint, et mon bras glissa, incapable de me tenir dessus. Je m'effondrai à nouveau, haletante. Ce soir, je n,arriverais à rien dans cet état. Surtout pas contre cet homme. Je devais accepté la défaite... Chose merveilleusement difficile à faire. Je frappai le sol de mon poing, de nouveau en colère.

Je survivrai aisément. Mais la colère m'aveuglait. La haine, ce sentiment de défaite, tout jouait contre moi. Je préférai rester étendue au sol, histoire de laisser passer ma colère. Cependant, je réussi à me mettre à quatre patte, fixant à nouveau cet homme dans les yeux.

"Si tu pars, je te retrouverai, humain. Je te le jure, TU MOURRAS DE MA MAIN!"

Sans que je comprenne comment je réussi à faire, je me relevai, empoignant mon poignard, dans ma botte, et me jetai sur l'humain, en criant de rage. Au pas de course, j'arrivai presque sur lui, avant d'utiliser mes ailes pour me projeter en l'air. Je me laissai retombé sur lui, donnant un coup de gauche à droite en direction de son bras droit. Je n'espérais pas le tuer avec cette attaque. De toute façon, il avait probablement déjà tout prévu, encore. Je me laissai à genou, fermant les yeux. Je n'avais pas l'intention. de continuer. Et de toute façon, il semblerait que le destin en ait décidé autrement. Je me sentis prendre par Lucy. Elle retirait mes aiguilles, tout comme les siennes. Ses paroles me parurent si faible...

Je la sentis me prendre dans ses bras, et me soulever, très probablement pour me ramener au château. Geste empli de gentillesse que je pris pour de la pitié, à cet instant. J'eus un regain de volonté, comme lorsque j'eus exécuté mon pathétique coup de couteau sur cet humain. Je me poussai de son étreinte, pour me laisse tomber de quelques mètres, avant de déployer mes ailes et de m'envoler à côté d'elle.

"Laisse moi, bon sang! Je survivrai. Garde ta pitié pour toi, à l'avenir. Toi qui normalement aime torturer tes victimes, tu jouais très bien le rôle de ceux que tu, normalement, dénigre sans gêne."

Je partis devant, accélérant le mouvement de mes ailes pour m'éloigner d'elle. J'étais en colère. Tout simplement en colère. Non pas spécialement contre elle, mais contre toute cette situation. Ma remarque avait été cinglante, j'en avais conscience. Je soupirai, pour finalement ralentir, et arriver aux côtés de Lucy une nouvelle fois.

"Rentrons au château... Nous irons chasser un autre jour..."

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucy Blackwood

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mer 23 Jan - 19:44

C'est non sans chagrin que je sentis le regard de Raven qui désapprouvait ce que j'avais fait. Elle avait honte de ma réaction, celle qui m'avait mise à genoux alors que j'étais une de ces personnes qui ne renonçaient jamais. La douleur qui me perçait la poitrine à cet instant n'était pas due à un quelconque coup que cet homme m'avait si gentiment offert, non ce mal était plus souffrant que les aiguilles remplies de verveine qui me traversaient la peau. La peur, un sentiment que je ne ressentais jamais s'était infiltrée en moi, alors que je doutais que Raven voudrait encore être mon amie, ma tendre et ma compagne lors de missions, qui avait si souvent été réussies lorsque l'on combinaient nos forces, mais en ce moment précis, mon coeur doutait et ne savait plus comment réagir. Avec l'impression de me le faire arracher de la poitrine, je ne savais plus que respirer, son regard me blessant plus qu'autre chose, je ne pu que ravaler ma rage et rester silencieuse. Je ne voulais pas que la folie s'empare de elle et qu'elle m'attaque alors que j'étais la seule à la comprendre vraiment. Je détestais cet homme qui avait tout gâcher en cette nuit, où le calme était supposé régner. J'avais attendu son retour avec impatience et pourtant voilà ce qui se passait après qu'elle soit finalement revenue.

Pourtant j'avais essayer de l'aider alors qu'elle se faisait massacrer par cet humain trop expérimenté pour que l'on puisse faire quoique ce soit contre lui. J'avais honte de moi, évidemment après tout ce que j'avais fait qui ne me ressemblait pas, mais que m'était-il arrivé pour que j'ai douté comme cela de ce qui aurait pu se passer, j'aurais du me battre avec tout mon honneur, mais je n'en avais rien fait. J'étais restée au sol à geindre comme une enfant qui venait de perdre ses parents, je me sentais exactement comme la fois où j'avais trouvé mon père et ma mère décédés. Je regrettais d'avoir été faible sur ce coup-là tout en espérant que Raven me me pardonnerait.

Après qu'elle m'eut rejetée quand j'ai voulu la transporter, je n'eu pas la force de m'envoler à ses côtés, préférant marcher et pleurer ma douleur, pendant qu'elle était loin de moi. Je n'avais pas pitié d'elle, je voulais l'aider, elle était mon amie avant tout et je ne pouvait me résoudre à la laisser seule alors que j'étais plus en état qu'elle de crainte que cet humain ne revienne et ne l'achève pendant que j'avais le dos tourné.

Je continuais alors ma route, tout en sachant que je venais probablement de perdre la seule personne qui était encore chère à mon coeur et qui je croyais ne m'aurait pas prise de haut après cet évènement. Il n'y avait aucun mot pour décrire cette douleur qui m'empoignait sans répit et qui ne se gênait pas pour me rendre la vie plus dure, même si elle ne faisait que commencer.

J'avais honte de moi, de ce que j'étais devenue dans ce court laps de temps, si bien que je ne me reconnaissait pas dans les actes que j'avais posées contre lui, contre l'ennemi. Je m'étais laissée emporter par la haine qu'il m'avais fait ressentir et maintenant j'en payais le prix. J'avais envie de gifler Raven pour lui faire comprendre ma douleur, mais j'aurais peur qu'elle me rit au visage. Elle me parlait, mais je n'avais pas le goût de répondre, préférant serrer mes lèvres afin de ne pas laisser paraître ma tristesse. J'espérais qu'elle me comprendrait, même si je n'en avais aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
A.
Anonyme.
avatar

Messages : 100
Date d'inscription : 26/06/2012

Feuille de personnage
Faction: Lettres/Venari.
Niveau: 10
Point de Vie:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mer 30 Jan - 4:14

HRP:
Modus Operandi: Voici donc la distribution des xp. Les points sont attribué pour chacun des postes de manière individuel et un bonus ''d'équipe'' est rajouté pour récompenser les liens entres les personnages (vos réactions vis à vis de l'autre et vos interactions).

Raven Crow: 25 + 25 + 20 + 20 + 20 + 25 + 20 + 30 = 165 + Bonus: 30 / Total: 195 pts xp.

Note: Tes posts sont bien remplis et concis. Le style d'écriture est agréable et intéressante à lire. On voit aussi très bien la personnalité de ton personnage dans chacun de tes posts. Niveau interaction on sent que Raven est vraiment ''dans l'action'', ce qui est parfait. Bref, tout concorde. Continue ton bon travail!

Lucy Blackwood: 20 + 15 + 25 + 25 + 20 + 15 + 15 + 15 = 150 + Bonus: 30 /Total: 180 pts xp.

Note: J'ai remarqué une nette amélioration de la qualité de tes rp à mesure qu'avançait le topic, c'est toujours bien de voir les gens d'améliorer aussi rapidement. Les interactions de ton personnage avec Raven étaient très bonnes. Vous semblez avoir une bonne complicité. Bref, en règle général le travail effectué est bon!

Z: 25 + 25 + 25 = 75 + Bonus: 35 /Total: 110 pts xp.

Note: Rien à dire. Destructo Z.

------

Note générale: L'enchainement générale des posts étaient intéressant et bien structuré. Vous avez tout les trois une bonne compréhension de texte et réagissez aux actions l'un de l'autre de manière correcte et logique.

Vous devrez postez suite à mon topic pour me dire que vous avez ajouté vos points. Vous aurez une semaine pour le faire sans quoi j'enverrais le sujet aux archives sans aucun second avis.

Sur ce Bon jeu!

_________________
/l、
(゚、 。 7
 l、 ~ヽ
 じしf_,)ノ



La seule foi qui peut vaincre, est celle qui ne s'arrête point devant les sacrifices.


Dernière édition par A. le Mer 30 Jan - 4:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eleirya.goodforum.net
Lucy Blackwood

avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 31/08/2012
Age : 24

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
150/150  (150/150)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mer 30 Jan - 4:18

J'ai rajouté mes EXP Very Happy merci !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Z.
zZz...
avatar

Messages : 81
Date d'inscription : 06/07/2012

Feuille de personnage
Faction: Lettres/Venari.
Niveau: 10
Point de Vie:
280/350  (280/350)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mer 30 Jan - 4:27

J'ai adder mes exp ^^ voilà by the way je comprend pas ce que Glatéa est venu faire ici ^^ Mais bon des gens saoul on voit sa tous les jours XD

_________________
No victory without suffering, no freedom without sacrifice!

Mon thème

                                 

                                     /l、              
                                   (゚、 。 7
                                    l、 ~ヽ
                                    じしf_,)ノ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Crow
Scarlet Wings
avatar

Messages : 46
Date d'inscription : 10/08/2012

Feuille de personnage
Faction: Empire
Niveau: 1
Point de Vie:
125/125  (125/125)

MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    Mer 30 Jan - 22:47

done

_________________

The shadow of the scarlet wings flies upon you...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ    

Revenir en haut Aller en bas
 
Que les corbeaux volent... (PV Lucy Blackwood! =D) TOPIC TERMINÉ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lucy Heartfilia [Test rp terminé]
» Lucy Ann Donovan - Legilimens [Terminé]
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» LUCY WEASLEY ▲ victory needs sacrifice.
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eleirya :: Hors Rp :: Archives-
Sauter vers: